Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Harcèlement sexuel : "le nombre de saisines reste très faible au regard de l’ampleur du phénomène"(Défenseur des droits)

Dans le cadre de la mission d’information sur l’évaluation de la loi du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel, le Défenseur des droits Jacques Toubon était auditionné le 2 juin dernier par l’Assemblée nationale. À l’occasion de son intervention, ce dernier faisait le bilan des situations constatées dans les entreprises privées et dans la fonction publique. Et si presque un quart (21 %) des femmes de 18 à 64 ans interrogées rapporte avoir subi un harcèlement sexuel dans le privé, tout comme 19 % dans le public, seuls 5 % des cas sont portés devant la justice, le Défenseur des droits ayant été saisi de 30 dossiers depuis l’adoption de la loi du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel. Jacques Toubon insiste également sur le fait que la prescription de trois ans portant sur les faits de harcèlement devrait être allongée à 6 ans.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi