Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Valorisation : le gouvernement repousse l’exigence de rentabilité de certaines Satt et réorganise leur gouvernance

"L'objectif d’équilibre financier des Satt à dix ans n’est pas raisonnable car il conduit à privilégier le court terme. Il y aura dans le PIA 3 des crédits pour prolonger le soutien aux Satt", déclare Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, lors d’une conférence de presse intitulée "Valoriser plus, valoriser mieux : une nouvelle étape dans la politique française de valorisation", organisée dans les locaux de l’UPMC mercredi 8 juin 2016 (1). "L’obligation d’être rentable au bout 10 ans sera donc assouplie et l’échéance repoussée selon les Satt", précise le gouvernement qui "renonce également à son droit de veto au sein des CA des Satt". Plusieurs mesures sont présentées par le gouvernement concernant les IRT, la PI et les Instituts Carnot. Trois expérimentations "d’un nouveau modèle de structure de valorisation" sont également lancées (Normandie, PSL et l’UPMC).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement