Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Il faut "une position commune sur l’équilibre de peuplement" au sein la MGP (S. Longin, DG de Plaine commune habitat)

"Nous nous devrons d’avoir, dans le cadre de la conférence intercommunale sur le logement [que doit élaborer la MGP courant 2017], une position claire et commune sur le sujet essentiel de l’équilibre de peuplement métropolitain", prévient Sébastien Longin, directeur général de Plaine Commune Habitat, implanté sur l’un des 12 EPT de la métropole. Il explique à AEF, au cours d’un entretien le 3 juin 2016, ne pas être inquiet quant à l’installation de la CIL et recommande d’y définir des orientations communes en fonction de sites spécifiques et de publics cibles. Les équipes de son office se sont réorganisées en 2015 dans ce but, explique-t-il. Sébastien Longin indique par ailleurs que son office s’est positionné pour reprendre en gestion 1 000 logements de l’Opievoy qui sera départementalisé d’ici la fin de l’année.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Logement des gardiens d'HLM fonctionnaires : Plaine commune habitat va saisir Manuel Valls

Plaine commune Habitat fait savoir, mercredi 3 juin 2015, au lendemain du deuxième rassemblement contre le décret portant réforme du régime des concessions de logement de fonctionnaires, qu’il saisira avec la FNOPH le Premier ministre "avant la fin de la semaine" sur la question des charges locatives des gardiens HLM qui "reste pleine et entière". "Nous avons des spécificités à faire valoir que n’ont pas les autres établissements publics, et qui peut permettre un arbitrage en notre faveur : double statut public/privé, impossibilité de recruter des fonctionnaires, impact sur les charges des locataires alors que les discours gouvernementaux ne cessent de mettre en avant la nécessaire prise en compte des difficultés socio-économiques dans nos quartiers." Pour mémoire, la ministre du Logement a assuré les offices de son soutien lors de l’AG de la fédération fin mai.

Lire la suiteLire la suite