Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Université de Picardie : Annie Catelas (CFDT) explique sa démission du CA par des "pressions insupportables"

L’élection du président de l’UPJV, lundi 6 juin 2016, a été reportée après la démission d’une personnalité extérieure au sein du CA (lire sur AEF). Annie Catelas, membre du conseil du Sgen-CFDT en Picardie, devait représenter les organisations syndicales. Sa candidature, ainsi que celle des trois autres personnalités extérieures élues, a fait l’objet d’âpres négociations entre les deux listes de Mohammed Benlahsen et de Michel Brazier (président sortant). "J’ai eu l’impression que les personnalités extérieures étaient une variable pour l’élection du président", déclare à AEF Annie Catelas. "Je préfère ne pas entrer dans ce jeu-là, qui ne correspond pas à mes convictions. Ces pressions sont insupportables dans le cadre d’un CA d’université", ajoute-t-elle. Le conseil d’administration devra élire une autre personnalité représentant les syndicats avant de procéder à l’élection du président.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Université de Picardie : l’élection du président toujours en suspens

Les membres du CA de l’UPJV (université de Picardie Jules Verne) se réuniront jeudi 2 juin 2016, pour essayer de trouver un accord sur le nom des personnalités extérieures - après deux tentatives qui se sont soldées par un échec, le 11 mai (lire sur AEF) et le 19 mai. Les candidatures recueillent chacune 16 voix, alors qu’il en faudrait 17 pour les départager. Or les personnalités extérieures pourraient faire pencher la balance en faveur de l’un des candidats à la présidence, Michel Brazier et Mohammed Benlahsen. Tous deux se sont rencontrés vendredi 20 mai à Amiens, sous l’égide du président (LR) du conseil régional, Xavier Bertrand, et du vice-président à l’enseignement supérieur, Nicolas Lebas. Un compromis est en cours de discussion. Actuellement, l’UPJV n’a plus de président. Une administration provisoire pourrait être mise en place jusqu’à l’élection du président, prévue le 6 juin.

Lire la suiteLire la suite