Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les sages-femmes autorisées à conduire des IVG médicamenteuses et à vacciner l'entourage de la mère et du nouveau-né

C'est officiel, le décret publié ce week-end au Journal officiel élargit considérablement le périmètre d'intervention des sages-femmes qui pourront désormais réaliser des interruptions volontaires de grossesse par voie médicamenteuse et vacciner les personnes évoluant dans l'entourage des nouveaux-nés. Il s'agit d'une traduction des dispositions législatives votées dans le cadre de la LMSS du 26 janvier 2016.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L’ONSSF hostile au report de l’utilisation de la CCAM qui permettrait de mieux comptabiliser l’activité des sages-femmes

L’ONSSF proteste dimanche 20 septembre 2015 contre ce qu’elle estime être une rupture par l’assurance maladie de ses engagements envers la profession de sage-femme du fait d’un report de l’application d’une partie de la CCAM pour certains actes effectués aussi bien par les obstétriciens, les anesthésistes-réanimateurs, les pédiatres que les sages-femmes. "Dans l’avis relatif à l’avenant n° 3 à la convention nationale des sages-femmes paru le 11 septembre au Journal officiel, seule une partie réduite des actes réalisée par les sages-femmes a été incluse. Pour le reste, la Cnamts renvoie à une date ultérieure, non connue à ce jour", s’émeut Caroline Raquin, la présidente de ce syndicat."La dernière réunion à la Cnamts le 15 septembre ne s’est pas bien passée. Les négociateurs n’ont pas obtenu de calendrier ni de date de fin des travaux", déplore-t-elle.

Lire la suiteLire la suite