Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Île-de-France : la Cour des comptes dénonce "des carences" persistantes en matière d’espaces verts

En Île-de-France, "des carences persistent en matière d’espaces verts" : tel est le constat établi par la Cour des comptes dans un référé daté du 22 mars 2016 et publié le 6 juin, consacré à la politique régionale en matière d’espaces verts, de forêts et de promenades. Par rapport aux objectifs initiaux, fixés dans les années 1970, "manquent encore 45 700 hectares de forêts publiques, 1 040 hectares d’espaces verts urbains et 23 770 hectares de bases de plein air et de loisirs", affirme la Cour. Ainsi, "au sens du dernier schéma directeur de la région Île-de-France (lire sur AEF) arrêté en 2013, au moins 193 communes [de la région] connaissent actuellement, à des degrés divers, une situation de carence en offre d’espaces verts publics de proximité". Dans ce référé, la Cour souligne également le "manque de ressource fiscale spécifique" de la région pour assumer cette politique.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
COP 21, sortie du diesel, végétalisation... : les feuilles de route des adjoints au développement durable de Paris

La mairie de Paris a mis en ligne, vendredi 23 mai 2014, les feuilles de route adressées par Anne Hidalgo, élue maire le 5 avril, à ses différents adjoints. Célia Blauel, l’adjointe en charge de l’environnement et du développement durable, et Antoinette Guhl, chargée de l’économie circulaire, devront ainsi organiser en 2015 le "Grand Paris de l’économie circulaire". Célia Blauel devra aussi s’occuper de "l’acte II" de la remunicipalisation du service public de l’eau. Colombe Brossel (espaces verts et de la biodiversité) doit s’atteler à ouvrir d’ici 2020 "30 hectares d’espaces verts nouveaux pour les Parisiens". L’axe de travail principal de Christophe Najdovski (transports) est la lutte contre la pollution de l’air, Anne Hidalgo évoquant la création de zones de basses émissions. Quant à Mao Peninou (propreté), il devra élaborer un schéma directeur "déchets à proximité" dans trois mois.

Lire la suiteLire la suite
Municipales : la « végétalisation de Paris », un thème commun mis en avant par Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet

Nathalie Kosciusko-Morizet, la candidate UMP aux élections municipales à Paris, présente jeudi 21 novembre 2013, un plan « de réintroduction de la nature au coeur de Paris en mettant à disposition des Parisiens jusqu'à un million de nouveaux mètres carrés d'espaces verts », intitulé « Nature en ville ». Elle propose notamment l'élargissement et la création de squares, la réouverture d'espace verts, la plantation d'arbres sur les grands axes de circulation, et la « piétonisation de quelques portions de rue ». Mi-novembre, Anne Hidalgo indiquait aussi, en s'appuyant sur le rapport que lui a remis Serge Orru (AEF n°470550), que « des objectifs ambitieux figureront dans [son] projet pour les Parisiens concernant la végétalisation de Paris », tels que la plantation de 20 000 arbres, « pour atteindre 500 000 arbres à Paris en 2020 ». Les deux concurrentes envisagent chacune un réaménagement de la petite ceinture.

Lire la suiteLire la suite