Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Flécher les liquidités de la Banque centrale européenne vers la transition verte, une urgence selon économistes et ONG

Plusieurs organisations françaises appellent les dirigeants de l'UE à passer à une "économie du XXIe siècle", en adoptant "une autre politique monétaire", plus démocratique, baptisée "quantitative easing pour le peuple", mardi 31 mai 2016. Il s’agirait de flécher la création monétaire de la Banque centrale européenne vers l’économie réelle au lieu de passer par l’intermédiaire des marchés financiers. Pour la Fondation Nicolas Hulot, cet argent permettrait en particulier "de financer un plan ambitieux d’investissement dans la transition écologique et sociale de l’économie française". Le collectif "citoyen et apartisan" portant ces propositions prépare actuellement une "lettre ouverte à la BCE" que signeraient des parlementaires européens. "Il y a un appétit politique", souligne Stanislas Jourdan, coordinateur européen de la campagne initiée en novembre 2015, et relancée ce mois de mai.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La FBF souhaite une évolution de la réglementation bancaire pour favoriser le financement de la transition énergétique

"Violemment opposée" à la TTF, dont le produit en France doit être en partie affecté à la lutte contre le changement climatique, la fédération bancaire française est "profondément engagée dans le financement de la transition énergétique", souligne mardi 24 novembre 2015 Marie-Anne Barbat-Layani, sa directrice générale. L'organisation met en ligne le site "banque et climat", où sont présentées les initiatives en matière de transition énergétique de ses adhérents, tels que Société générale, BNP Paribas, le Crédit agricole ou BPCE, dont certains sont "mécènes de la COP 21". Elle publie également une série de guides sur le sujet de l’énergie et du climat. Alors que "le chantier de la titrisation est en cours" au niveau européen, la directrice générale de la FBF "pose la question de favoriser certains investissements, tels que ceux de la transition énergétique".

Lire la suiteLire la suite