Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Sanofi : 200 à 300 ex-salariés pourraient demander à être réintégrés suite à l’invalidation du PSE par le Conseil d’État

Entre 200 et 300 anciens salariés de la branche recherche et développement de Sanofi pourraient demander à être réintégrés ou déposer une demande d’indemnisation auprès du conseil des prud’hommes, estime Thierry Bodin, délégué central CGT Sanofi, le 2 juin 2016. Cette possibilité est ouverte par la décision du Conseil d’État du 30 mai 2016 qui invalide le plan de restructuration de Sanofi Aventis recherche et développement signé par la CFTC et la CFDT en 2014 (lire sur AEF). Le Conseil d’État estime que les deux salariés ayant signé au nom de la CFTC n’avaient pas, au moment de l’accord, la qualité de délégué syndical central et ne pouvaient donc engager leur syndicat. En 2012, le plan de restructuration de la R&D du groupe pharmaceutique avait impliqué la suppression de 186 postes et le transfert de 400 autres, principalement sur les sites de Toulouse et Montpellier.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi