Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le préfet Olivier de Mazières décrit le rôle de l'état-major opérationnel de prévention du terrorisme devant les députés

"Le décloisonnement [entre les services] pourrait être perfectionné et la lisibilité du dispositif mis en place pourrait être améliorée", affirme Olivier de Mazières, préfet chargé de l’état-major opérationnel de la prévention du terrorisme au ministère de l’Intérieur. Il s’exprimait à huis clos, vendredi 8 janvier 2016, devant les députés de la commission des Lois chargés du contrôle de l’application de l’état d’urgence. Le compte rendu de cette audition a été publié mercredi 1er juin 2016. Olivier de Mazières détaille le fonctionnement de l’Emopt et son objectif, qui est de "veiller à la fiabilité et à la méticulosité du suivi" des individus, et pointe la différence de ce service avec l’Uclat. Il estime en outre que "les mesures prises au titre de l’état d’urgence apportent une connaissance beaucoup plus fine de la réalité de la radicalisation".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi