Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Nike, Adidas et Puma, sponsors de l'Euro 2016, n'assurent pas "un salaire vital" chez leurs fournisseurs (rapport)

Les grands équipementiers sportifs Nike, Adidas et Puma sont "toujours très loin de faire ce qu’ils pourraient et devraient faire". "En contradiction avec leur discours affiché de marques responsables, ils favorisent plus que jamais la logique financière et privilégient toujours plus les dépenses de marketing vis-à-vis de l’amélioration des conditions de travail et de rémunération des salariés chez leurs sous-traitants. Ils maintiennent en particulier une pression toujours aussi forte sur leurs prix d’achats. Une pratique clairement anti-jeu qui se traduira, pendant l’Euro 2016, par de nouveaux bénéfices considérables pour ces sponsors", juge le collectif Éthique sur l’étiquette qui publie mercredi 1er juin 2016 son rapport "Anti-jeu. Les sponsors laissent les travailleurs sur la touche ou les mauvais choix pour les droits humains du modèle économique des équipementiers sportifs".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir