Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le choix de la méthode pour mesurer le niveau de la qualité de vie au travail : un point fondamental

Comment les évaluations des RPS sont-elles construites au sein des organismes ? Pour Patrick Monfort, secrétaire général du SNCS-FSU, il s’agit d’un point "fondamental, qui doit être validé par l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion des ressources humaines, y compris les représentants du personnel". À titre d’exemple, chez Inria, il a fallu attendre 2015 pour que la réalisation baromètre social soit lancée. La démarche a pourtant été initiée en 2011 par le CNHSCT qui a souhaité la mise en place d’un groupe de travail sur les RPS au sein d’Inria. En 2012, ce groupe de travail a rédigé un rapport qui a souligné l’importance de mettre en place un diagnostic. En 2014, un premier cahier des charges pour la mise en place d’un baromètre social a été proposé. Un appel d’offres a été lancé, "mais il s’est avéré infructueux", note Alain Cedelle, élu SNTRS-CGT au sein d’Inria.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement