Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Il faut revoir des instances comme les CAEN ou les CDEN, où chacun vient dire qu’il a raison !" (François Bonneau, ARF)

"Il reste encore des marges de progrès pour atteindre le bon niveau de dialogue entre l’Éducation nationale et les collectivités", estime François Bonneau, président de la région Centre et président délégué de l’ARF, dans une interview à AEF. Il vise notamment les sujets liés au numérique, à la sectorisation et aux internats. Il plaide pour une réforme des instances de consultation au niveau académique et départemental (CAEN et CDEN par exemple), afin qu’elles deviennent de réels "lieux de dialogue et de co-production des politiques éducatives" et pas seulement "des caisses d’enregistrement". François Bonneau veut par ailleurs "relancer" l’élaboration de contrats tripartites EPLE-État-collectivité qui sont "restés à l’état embryonnaire" depuis 3 ans, en raison de "résistances" d’enseignants et des élections régionales de 2015.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les premiers contrats tripartites pourraient être signés en 2014-2015 (François Bonneau, ARF)

Le contenu des contrats tripartites, créés par la loi d'orientation et de programmation pour l'école (AEF n°185947), « sera large », déclare François Bonneau, président de la région Centre et vice-président de l'ARF en charge de l'éducation, lors d'une conférence de presse le 4 septembre 2013. Interrogé par AEF sur ses attentes en matière de contenu de ces contrats, François Bonneau cite la « carte des formations », le numérique (usage, équipement, formation des enseignants), la « vie des jeunes » (restauration scolaire, internats, projets de mobilité et actions vers l'international) et « les moyens de la pédagogique ». Après une phase d'expérimentation, les premiers contrats pourraient être signés en 2014-2015, prévoit-il. Lors de cette conférence de presse, François Bonneau est également revenu sur les attentes des régions en matière de numérique et d'orientation.

Lire la suiteLire la suite