Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Un décret d'avance budgétaire prévoit d'annuler 256 M€ de crédits pour l'enseignement supérieur et la recherche

Le budget 2016 de la Mires (mission interministérielle "recherche et enseignement supérieur") devrait être impacté à hauteur de 256 M€ par des annulations de crédits prévues par un projet de décret d'avance, qu'AEF s'est procuré, pour contribuer à financer "plusieurs dépenses urgentes" de l'État. Plus de la moitié de ces annulations (134 M€) concernent les dotations de 4 organismes de recherche : le CEA, le CNRS, l'Inra et l'Inria. L'enseignement supérieur universitaire est également mis à contribution, avec 50 M€ de crédits annulés. Les opérations que ces annulations doivent contribuer à financer sont liées au "plan d'urgence pour l'emploi", à l'allocation pour les demandeurs d'asile, à "certaines dépenses" du ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt et à un "redéploiement" de crédits au sein du PIA au profit de la rénovation thermique de l'habitat.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement