Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Fonction publique : les DRH des grandes collectivités se dotent d’un tableau de bord partagé pour mesurer l’absentéisme

"Systématiser l’entretien de reprise d’activité", "développer la mobilité des agents", "mettre en place des plans de prévention contre les TMS et RPS", "valoriser le régime indemnitaire en fonction de la présence", "envisager un plafonnement du report du droit à congés acquis pendant un arrêt maladie", voire "rétablir le jour de carence" sont quelques-unes des pistes suggérées par une étude sur "L’absentéisme dans les collectivités" publiée jeudi 28 avril 2016 par l’association des DRH des grandes collectivités en partenariat avec l’Inet (Institut national des études territoriales). Alors que progressent les contraintes budgétaires et les politiques de prévention et que l’absentéisme "fait l’objet de nombreuses définitions", l’ADRH-GCT a souhaité, à l’occasion de cette étude, mettre en place des outils de mesure partagés et un recueil de bonnes pratiques.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Un "palmarès" de l'Ifrap montre que les secteurs hospitaliers public et privé ont un taux d’absentéisme similaire

L'Ifrap publie ce 15 février 2016 un "palmarès" des 30 CHU, classés en fonction du taux d’absentéisme de leur personnel. Avec un taux moyen d’absence de 3,12 % pour le personnel médical et 7,48 % pour le personnel non médical, le think tank obtient des résultats légèrement supérieurs à de précédentes conclusions d’une enquête Atih de 2014 (1). Mais la comparaison avec les données du secteur privé ne fait pas ressortir de différences fondamentales, plusieurs facteurs démographiques structurels étant avancés. La fondation n’en conclut pas moins que le rétablissement d’un jour de carence dans la fonction publique permettrait aux établissements d’obtenir une" marge de manœuvre" sur 50 % des absences, liées à des causes de maladies de courte durée.

Lire la suiteLire la suite
Le Sénat propose à nouveau d'instaurer 3 jours de carence pour les fonctionnaires

Les sénateurs de l’opposition tentent à nouveau de rétablir le principe du jour de carence pour les fonctionnaires à l’occasion du débat budgétaire. Albéric de Montgolfier (LR, Eure-et-Loir) a déposé au nom de la Commission des Finances du Sénat deux amendements aux crédits de la mission "Gestion des finances publiques et des ressources humaines" du PLF 2016 qui seront discutés en séance publique jeudi 3 décembre. L’amendement n°II-148, déjà adopté par le Sénat lors de l’examen du PLF 2015 avant d’être supprimé par les députés, vise à instaurer 3 jours de carence dans les trois fonctions publiques, afin notamment de réduire l’absentéisme. L’amendement n°II-150 "tire les conséquences" de cette mesure à savoir une réduction de 200 000 euros de crédits, égale aux économies attendues pour la fonction publique de l’État (500 000 euros estimés pour les 3 versants).

Lire la suiteLire la suite