Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Le processus de durcissement de la RSE est inéluctable" (Kathia Martin-Chenut, CNRS-université de Strasbourg)

"Les obstacles sont importants mais il y a une évolution inéluctable du droit international et national vers la responsabilité des entreprises transnationales. Ces droits doivent s’articuler pour renforcer le devoir de vigilance des entreprises, même si cela ne doit pas se faire au détriment des États, qui restent en première ligne de la protection des droits de l’homme", analyse Kathia Martin-Chenut, chercheuse en droit au CNRS. Elle était l’une des invités d’un séminaire sur le thème "La RSE doit-elle être juridicisée et judiciarisée ?", quatrième séance d’un cycle organisé par les scientifiques membres du collège par la plateforme RSE, mercredi 20 avril 2016. Nicolas Cuzacq, maître de conférences en droit privé à l’université Paris-Est Créteil, observe les différentes opportunités fournies par les droits (investissement, sociétés, concurrence, consommation…).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi