Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Formation continue : les personnels de direction moins assidus que les enseignants du secondaire (bilan social 2015)

Dans le second degré, les enseignants sont plus assidus aux formations continues que les personnels de direction, d’inspection, d’éducation et d’orientation (DIEO) relève le ministère de l’Éducation nationale dans son bilan social de l’année 2014-2015, portant sur les données de l’année précédente. Le taux d’assiduité des stagiaires enseignants s’élève à 66 % contre 57,7 % parmi les stagiaires DIEO. Ce sont les personnels de direction qui sont les moins présents. Cependant, les taux globaux de présence et d’assiduité restent stables par rapport à 2012-2013. Le ministère rapporte par ailleurs que le volume de la formation continue a augmenté de 7,5 % en termes de modules réalisés.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Bilan social et formation continue : dans le premier degré, "les défections des stagiaires ne sont pas négligeables"

"Les défections [des stagiaires] ne sont pas négligeables" au cours des formations s’adressant aux personnels du premier degré, relève le ministère de l’Éducation nationale dans son bilan social de l’année 2014-2015, portant sur les données de l’année précédente. En moyenne, 68,9 % des stagiaires inscrits se présentent à leur formation. Parmi eux, 4,3 % n’assistent pas à plus des deux tiers de la formation. La présence et l’assiduité des personnels du premier degré baissent "fortement", note le ministère. Dans le premier degré, les stagiaires les plus assidus sont les enseignants d’école maternelle, suivis de ceux d’élémentaire. Le ministère souligne par ailleurs que le volume global de formation dans le premier degré est en baisse de 9 % en termes de modules réalisés par rapport à l’année 2012-2013.

Lire la suiteLire la suite

Éducation et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
Bilan social 2015 : les enseignants de l’éducation prioritaire plus nombreux à prendre des congés maladie
Lire la suite

Éducation et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
Bilan social 2014 des personnels de direction : zoom sur les postes spécifiques
Lire la suite

Éducation et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
Personnels de direction : ce qu’il faut retenir de leur bilan social 2014
Lire la suite
Bilan social 2013-2014 : ce qu’il faut retenir des différences entre académies

Dans quelles académies les enseignants sont-ils les plus jeunes et les femmes les plus représentées ? Où le taux de réussite aux concours externes est-il le plus élevé ? Dans quels départements y a-t-il le plus de demandes de mobilité et dans quelles académies les néotitulaires sont-ils majoritairement affectés ? AEF propose 11 infographies pour faire le point sur les différences académiques, présentées dans le bilan social du MENESR 2013-2014.

Lire la suiteLire la suite
Bilan social 2013-2014 : quels choix font les académies en matière d'action sociale ?

En 2013, les académies ont consommé 26,4 M€ de crédits au titre des dépenses d'action sociale soit 2% de plus qu'en 2012, selon le bilan social. De fortes différences s'observent dans les choix faits par les rectorats entre 3 types de dépenses : prestations interministérielles (PIM), actions sociales d'initiative académique (Asia) et de secours. Les académies consacrent en moyenne 9,4 % de leurs dépenses au titre des PIM pour l'aide aux vacances quand l'action en faveur des enfants handicapés est plus développée en Guyane, Corse et Martinique. Lille concentre 11,9% de la dépense globale des Asia pour 6,9 % des bénéficiaires quand Dijon consomme 8,3 % pour 12,6 % de bénéficiaires. Certaines académies consacrent une partie importante des crédits aux secours : Lille, Créteil, Versailles, Aix-Marseille et Montpellier avec des variations importantes quant aux sommes allouées.

Lire la suiteLire la suite