Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Violences à l’encontre des forces de l’ordre : "Les coupables seront poursuivis et condamnés" (Bernard Cazeneuve)

"Il y a, depuis le début des manifestations [contre le projet de loi travail], 151 policiers et gendarmes qui ont été blessés", annonce Bernard Cazeneuve, vendredi 15 avril 2016, au cours d’un déplacement à Orléans. "Je n’accepte pas que l’on s’en prenne quotidiennement à des policiers ou des gendarmes en leur envoyant des projectiles ou des cocktails molotov", fustige le ministre de l’Intérieur. "Les policiers et les gendarmes n’ont pas à être pris pour cible par des groupes qui ont la violence pour seule boussole." Dans un communiqué publié mercredi 13 avril 2016, Bernard Cazeneuve faisait état de 131 policiers et gendarmes blessés lors "d’opérations de maintien de l’ordre" au cours du mois écoulé. "Les coupables seront poursuivis et condamnés." Le ministre de l’Intérieur indique par ailleurs qu’il dévoilera mardi 19 avril 2016 le schéma d’intervention des forces d’intervention.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Mouvement "Nuit debout" : à Paris, les autorités tentent de concilier état d’urgence et liberté de manifester

Le mouvement "Nuit debout", lancé le 31 mars 2016, rassemble chaque soir plusieurs centaines de personnes sur la place de la République, à Paris. Plusieurs personnalités politiques – surtout au sein de l’opposition — s’étonnent du fait que, dans un contexte d'état d'urgence, les autorités n'interdisent pas cette manifestation. "Je comprends la colère des gens de gauche par rapport à la politique conduite par François Hollande, mais je suis profondément choqué qu’on ait, d’un côté, l’état d’urgence et que, de l’autre, on tolère ce type de rassemblement", déclare ainsi le député LR de la Sarthe, François Fillon, invité du "Grand rendez-Vous" Europe 1-Le Monde-Itélé, dimanche 10 avril 2016. Contactée par AEF, une source interne à la Préfecture de police explique qu’il n’est pas question d’interdire les manifestations déclarées, "même en état d’urgence".

Lire la suiteLire la suite
À Reims, Bernard Cazeneuve fait le point sur plan BAC-Psig et demande aux forces de l’ordre d’être "exemplaires"

"Nous aurons, en tout, consacré 17 millions d’euros en 2016 à l’optimisation des équipements des BAC et des Psig", annonce Bernard Cazeneuve à Reims, vendredi 1er avril 2016. Le ministre de l’Intérieur faisait un point sur le déploiement des matériels en faveur de ces unités dans le cadre du plan annoncé à Rouen en octobre 2015 (lire sur AEF). Près de 1 300 fusils-mitrailleurs auront été livrés à la fin du mois de mai, indique-t-il notamment. Dans le contexte de la lutte contre le terrorisme, Bernard Cazeneuve appelle par ailleurs à une "parfaite articulation entre les forces" et évoque la présentation prochaine du schéma d’intervention plusieurs fois annoncé (lire sur AEF). Sans faire explicitement référence aux enquêtes menées sur des cas de violences attribuées à des policiers lors des manifestations lycéennes (lire sur AEF), il demande aux forces de l’ordre d’être "exemplaires".

Lire la suiteLire la suite
Bernard Cazeneuve prépare une "doctrine" pour définir le rôle des primo-intervenants "en cas de tueries de masse"

Bernard Cazeneuve annonce, vendredi 15 janvier 2016, l’élaboration prochaine d’une "doctrine" pour définir le rôle des primo-intervenants "en cas de tueries de masse". Il s’exprimait à l’occasion de ses vœux à la police nationale à l’École nationale supérieure de police de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (Rhône). "J’ai demandé aux directeurs généraux de la police et de la gendarmerie, comme au préfet de police, de travailler à la mise en place d’une doctrine partagée définissant les rôles et les fonctions des primo-intervenants", précise le ministre de l’Intérieur. "Les conclusions de ces travaux me seront rendues à la fin du mois." Ce document portera notamment sur la coordination avec la BRI et le Raid, indique Bernard Cazeneuve. Il annonce également l’élaboration d’un schéma national des forces d’intervention.

Lire la suiteLire la suite
Bernard Cazeneuve annonce un "plan ambitieux" pour les BAC et les Psig

Le ministre de l’Intérieur annonce, vendredi 30 octobre 2015 à Rouen, "la mise en œuvre, dès l’année 2016, d’un plan ambitieux de renforcement des équipements des BAC (brigades anticriminalité) de la police nationale et des Psig (pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie)". Selon Bernard Cazeneuve, l’objectif "consiste à apporter des moyens supplémentaires à des personnels mieux formés, dans le cadre d’une doctrine d’intervention spécifique."

Lire la suiteLire la suite