Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le SNPDEN demande au MENESR "d’engager des poursuites judiciaires" contre les "bloqueurs" responsables d’agressions

Nora Machuré, proviseure du lycée Pierre-Gilles de Gennes - ENCPB à Paris, a été "sauvagement et lâchement agressée par un bloqueur", rapporte le SNPDEN le 11 avril 2016. "Transférée par le Samu à l’hôpital, les médecins ont diagnostiqué des fractures et lui ont attribué une ITT de 30 jours." Le syndicat revient sur les "blocages" de lycées dans le contexte de la protestation contre le projet de loi El Khomri (lire sur AEF). Ceux-ci sont "aujourd’hui accompagnés d’actes violents, de dégradations volontaires et d’intimidation dont ont été victimes des personnels", estime le SNPDEN, qui demande au MENESR "d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre des 'bloqueurs' responsables de ces agressions". Par ailleurs, Hélène Bernard, rectrice de l’académie de Toulouse, "condamne fermement" le blocage d’un lycée à Tarbes le 11 avril et l’agression de la proviseure adjointe.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 45 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
"Les lycéens militants voient qu’ils sont dépassés" (Philippe Pradel, proviseur parisien agressé)

"Je vais aller déposer une plainte contre X", déclare à AEF Philippe Pradel, proviseur du lycée Paul Bert à Paris, agressé vendredi 1er avril 2016 au matin, au lendemain de la manifestation contre le projet de loi El Khomri (lire sur AEF). "Quatre jeunes gens cagoulés et habillés de noir étaient en train de cadenasser l’une des cinq portes d’entrée de mon établissement", raconte-t-il à AEF. Lors de leur fuite, l’un d’eux lui a cassé une dent. Philippe Pradel n’a pas fait valoir son droit de retrait, estimant que "si on n’est pas en danger immédiat, […] il faut assurer la continuité du service public". Comme plusieurs de ses collègues parisiens, il avait fermé son lycée jeudi lors de la manifestation contre le projet de loi El Khomri, après les débordements du 24 mars (lire sur AEF). Par ailleurs, une quinzaine de lycées parisiens ont fait l’objet de blocages vendredi 1er avril au matin.

Lire la suiteLire la suite

Éducation et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
Projet de loi El Khomri : "plus de 200 lycées mobilisés" selon les syndicats, "retour à la normale" selon le MENESR
Lire la suite
Manifestations : le SNPDEN prévoit la fermeture d’une "vingtaine" de lycées à Paris ; rectorat et ministère répondent

"Une vingtaine de chefs d’établissements parisiens annoncent qu’ils vont être fermés" jeudi 31 mars 2016, jour de manifestation contre le projet de loi El Khomri (1), déclare Olivier Sellier, responsable de la commission vie syndicale du SNPDEN Paris et proviseur du lycée Edgar Quinet de Paris, à AEF le 30 mars. "Au vu de l’ampleur et de l’état d’esprit des manifestations", notamment des 17 et 24 mars (lire ici et ici sur AEF), certains proviseurs estiment qu’ils ne sont "pas en mesure d’assurer la sécurité de leurs élèves et personnels". De son côté, l’académie de Paris précise qu’en cas d’incident, les chefs d’établissements peuvent "faire appel aux équipes mobiles de sécurité du rectorat et en cas de besoin aux forces de l’ordre". Le MENESR rappelle que la fermeture "ne peut être décidée que le jour même pour des raisons de sécurité absolue et sur autorisation du recteur".

Lire la suiteLire la suite