Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Nicolas Revel, directeur de l'Uncam, revient sur les enjeux de la négociation conventionnelle des médecins (Ajis)

Restauration de l’attractivité de l’exercice médical libéral, amélioration des conditions d’exercice du médecin, amélioration territoriale et financière de l’accès aux soins pour les patients, tels sont les trois enjeux qu’identifie devant l’Ajis Nicolas Revel, le directeur général de l’Uncam, alors que la deuxième séance des négociations en vue de la conclusion d’une nouvelle convention médicale d’ici la rentrée 2016 s’est tenue le 23 mars. S’agissant des autres négociations conventionnelles à venir, en particulier celle des chirurgiens-dentistes qui interviendra soit à la mi-juillet, soit à partir de septembre, le directeur de l’Uncam pointe deux sujets : celui de la régulation démographique et la question du reste à charge.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La lettre de M. Touraine fixant les orientations pour les négociations conventionnelles entre les médecins et l’Uncam

Dans un courrier adressé le 23 décembre 2015 au président et au DG de l’Uncam, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, fixe les orientations qui devront guider les discussions autour de la convention médicale organisant les relations entre les syndicats représentatifs des médecins libéraux et l’assurance maladie, comme indiqué dans un communiqué du ministère daté du 23 décembre 2015 (lire sur AEF). Elles sont orientées autour de trois axes : "valoriser la pratique et l’expertise médicale, et soutenir la modernisation de l’organisation des soins de ville" ; "renforcer le rôle des médecins dans les actions de prévention et de promotion de la santé" ; "garantir l’accès aux soins pour tous sur l’ensemble du territoire". Marisol Touraine veut notamment poursuivre la dynamique de maîtrise des dépassements d’honoraires liée à la mise en place de l’avenant n°8.

Lire la suiteLire la suite