Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Deux rapports de l’Igas font le point sur les politiques publiques en matière de générique

 L'Igas (Inspection générale des affaires sociales) publie ce vendredi 18 février 2016 deux rapports sur son site ayant trait aux politiques de promotion du générique. Le premier rapporte les conclusions de la "mission d'appui auprès de la direction de la sécurité sociale" dont a été chargée l'Igas, en février 2014, dans le cadre des évaluations de politiques publiques initiées lors du quatrième Cimap organisé en décembre 2013. Elle propose 13  fiches d'actions pour développer le marché du générique en France en direction des prescripteurs et des patients. Le second dresse un bilan des avancées et actions réalisées dans le cadre de la mission de pilotage confiée à l'Igas en octobre 2014 du plan national de promotion des médicaments génériques, lancé en mars 2015. Sur les dix premiers mois de 2015, la part du répertoire a augmenté de 2,1 points par rapport à la moyenne de 2014. 

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La Mutualité française formule 10 propositions pour développer la politique des génériques en France

Avec moins d'une boîte de génériques délivrée sur quatre (22 %), la France affiche un retard par rapport à ses voisins européens que sont le Royaume-Uni (66 %) et l'Allemagne (64 %) et aux États-Unis (75 %). C'est l'un des constats du rapport 2012 sur les médicaments génériques que la Mutualité française a rendu public le 10 décembre, sur son site internet. La Mutualité rappelle dans son communiqué qu' « en 2011, et pour la première fois, les médicaments génériques ont même vu leur vente reculer en France, alors que le répertoire des médicaments génériques continuait d'accueillir de nouvelles molécules ». Et précise que « la prescription des médicaments génériques est pourtant majeure sans l'amélioration de l'accès à des soins innovants, grâce aux économies, à l'efficacité et sécurité strictement égale, que ces médicaments peuvent générer ». Et qu'en 2011 toujours « près d'un milliard d'euros d'économies supplémentaires auraient pu être réalisées grâce aux génériques si le taux de substitution avait atteint 100 % ». Outre un état des lieux sur le sujet, le rapport de la Mutualité formule 10 propositions pour « restaurer la confiance des Français, professionnels de santé, comme patients, et éviter que les biosimilaires (1), qui portent en eux la promesse d'un accès plus large à des traitements de pointe, n'aient à souffrir des mêmes stratégies de dénigrement ».

Lire la suiteLire la suite