Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Élection à Bordeaux Montaigne : la Fage saisit le juge administratif pour contester l’irrecevabilité de sa liste

La Fage a contesté, le 11 mars 2016, devant le tribunal administratif de Bordeaux la décision de l'université Bordeaux Montaigne de ne pas avoir retenu sa liste ("Bouge ta fac") pour le renouvellement des élus étudiants au CA de l’établissement les 10 et 11 février dernier. La Fage avait déjà saisi la commission de contrôle des opérations électorales (composée de 3 magistrats et d’un représentant du rectorat) le 16 février, pour le même motif mais sans succès. UBM justifie l’irrecevabilité de la liste "Bouge ta fac" par un dépôt hors délais et un manque de pièces justificatives. Le juge administratif devrait se prononcer d’ici un mois et s’il estime la demande de l'organisation recevable, le processus électoral risque d’être invalidé. UBM doit désigner sa présidente le 23 mars (1). En 2012, l’élection pour la présidence avait nécessité deux votes, suite à un recours devant la justice.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 46 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Bordeaux Montaigne : les listes des deux candidates à la présidence à égalité dans le nouveau conseil d’administration
Lire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Université Bordeaux-III : Jean-Paul Jourdan élu président
Lire la suite
Université Bordeaux-III : le tribunal administratif annule l'élection de Jean-Paul Jourdan à la présidence

Le tribunal administratif de Bordeaux a annulé jeudi 24 mai 2012 « les opérations électorales du 23 mars dernier ayant conduit Jean-Paul Jourdan à la présidence de l'université Montaigne Bordeaux-III, suite à un recours déposé par Pierre Beylot, candidat à cette même élection, appuyé par Jean-Yves Coquelin également candidat », annonce l'établissement mercredi 30 mai 2012. « Le motif de l'annulation est l'utilisation de téléphones et d'ordinateurs portables, pendant le scrutin, qui aurait entaché le vote d'insincérité. L'université est ainsi dans une situation sans précédent, aucune jurisprudence n'existant en la matière depuis l'adoption de la loi LRU. Elle étudie toutes les solutions envisageables avec le ministère et le rectorat », précise encore l'université bordelaise de lettres langues et sciences humaines, qui a reçu notification de la décision des juges hier, mardi 29 mai 2012.

Lire la suiteLire la suite
Bordeaux-III : un recours déposé pour contester l'élection à la présidence de Jean-Paul Jourdan

Pierre Beylot, l'un des trois candidats à la présidence de l'université Montaigne Bordeaux-III le 23 mars dernier, a déposé, devant le tribunal administratif de Bordeaux, un recours en annulation du scrutin qui a porté à la tête de l'établissement Jean-Paul Jourdan. Le 27 mars dernier, il a demandé au juge d'invalider cette élection au motif que « l'utilisation de téléphones et d'ordinateurs portables pendant et entre les deux tours de ce scrutin constitue une atteinte au secret du vote et à sa sincérité », explique-t-il à AEF mardi 2 avril 2012. Le tribunal ayant 18 mois pour statuer sur cette requête, Pierre Beylot dit envisager aujourd'hui de déposer un référé pour obtenir une décision plus rapide. Jean-Paul Jourdan a été élu par le conseil d'administration de l'université au second tour par douze voix contre huit pour Pierre Beylot, une pour Jean-Yves Coquelin et un vote blanc. Au premier tour, il était à égalité avec Pierre Beylot (huit voix chacun) ; un suffrage s'était porté sur Jean-Yves Coquelin et cinq votes blancs s'étaient exprimés.

Lire la suiteLire la suite