Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

L’exécutif francilien ne veut plus subventionner les PLAI dans les villes comptant plus de 30 % de logements sociaux

"En finir avec les ghettos sociaux." C’est dans cette perspective que Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France, et Geoffroy Didier, vice-président (LR) en charge du logement et de la politique de la ville, vont soumettre au vote du conseil régional, qui se réunira les 17 et 18 mars prochains, une délibération visant à ne plus financer les PLAI dans les communes qui comptent plus de 30 % de logements sociaux. L’exécutif francilien décompte à ce titre les seuls PLUS et PLAI, qualifiant les PLS de logements intermédiaires. En la matière, il entend d’ailleurs "à nouveau contribuer au financement, abandonné en 2014" des PLS, faisant valoir que "la mixité sociale fonctionne dans les deux sens". La région propose encore de lancer un appel à projets innovants intitulé "Dessine-moi le Grand Paris de demain" et de financer l’émergence de 100 quartiers "innovants et écologiques".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 96 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
"M’engager à la tête de l’Epfif est un symbole de volontarisme politique" (Valérie Pécresse)

"Si un président de région dit 'on va dégager du foncier et maintenant on va construire', c’est un symbole de volontarisme politique", fait valoir Valérie Pécresse, jeudi 28 janvier 2016 à l’occasion des vœux de l’Epfif, dont elle prendra officiellement la tête du conseil d’administration dans les semaines qui viennent. Gilles Bouvelot, son directeur général, évoque un "moment particulier dans l’histoire de l’établissement", qui change de périmètre, voit sa gouvernance renouvelée et doit mettre en place sa stratégie pour les cinq ans à venir, à travers le PPI 2016-2020. Dans le cadre du vote de ce document, la présidente de la région capitale entend "aller au maximum du potentiel de l’EPF". L’élue, qui va aussi présider l’EPA Saclay, réitère par ailleurs l’une de ses promesses de campagne : ne plus financer de PLAI dans les communes qui comptent déjà plus de 30 % de logements sociaux.

Lire la suiteLire la suite

Logement social et Habitat

Aperçu de la dépêche Aperçu
Régionales : les propositions de Valérie Pécresse pour "reconstruire l’Île-de-France"
Lire la suite
Décentralisation : Valérie Pécresse alerte les élus franciliens sur les « vraies menaces » que représente le projet de loi

Valérie Pécresse, présidente du groupe UMP du conseil régional d'Île-de-France, fait part, dans un courrier adressé aux élus franciliens de tous bords politiques et daté du 23 mai 2013, de ses inquiétudes vis-à-vis des dispositions du projet de loi de « modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles », et plus particulièrement de celles qui créent Grand Paris Métropole. À quelques jours de l'examen du texte au Sénat (1), elle entend les « alerter » sur « les vraies menaces » qu'il représente « pour les communes et l'avenir » de la région. Pour elle, le projet de loi « bouleverse l'organisation territoriale de l'Île-de-France en créant des échelons administratifs supplémentaires », « remet en cause la compétence des maires en matière d'urbanisme et d'aménagement du territoire communal », « conduit à une hausse imposée de la fiscalité locale » et « marque la fin de la solidarité entre zones urbaines et territoires ruraux » dans la région.

Lire la suiteLire la suite
Valérie Pécresse et des élus franciliens UMP adressent une lettre ouverte à Cécile Duflot, l'appelant à « sauver le Grand Paris »

« Nous vous demandons de prendre clairement position sur les points essentiels du Grand Paris. » Valérie Pécresse, présidente du groupe Mouvement populaire au conseil régional d'Île-de-France, ainsi que 24 signataires (1), interpellent de nouveau la ministre de l'Égalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot, dans une lettre ouverte intitulée « Il faut sauver le Grand Paris », datée du 1er juin 2012 et communiquée lundi 4 juin. Le groupe UMP au conseil régional d'Île-de-France réitère ainsi ses craintes de voir attribuer « ce projet majeur à l'une de ses opposantes les plus virulentes » (AEF Habitat et Urbanisme n°214229), alors que le décret d'attribution du ministre délégué à la Ville, François Lamy, n'a toujours pas été publié au JO (AEF Habitat et Urbanisme n°214263). « Votre famille politique s'est en effet toujours opposée au Grand Paris », pointent les auteurs du courrier, affirmant être « nombreux à [s'] interroger sur les véritables intentions du gouvernement et à craindre le démantèlement programmé du Grand Paris ». Ils rappellent « l'accord unanime des présidents du conseil régional, des huit conseils généraux de la région et de Paris Métropole, tant du point de son organisation que de son financement ».

Lire la suiteLire la suite
Aide au logement : Valérie Pécresse veut simplifier la relation des étudiants avec l'État

« Une nouvelle vague de 20 simplifications est engagée » afin d'améliorer la « relation numérique » de l'État à l'usager, notamment pour « dématérialiser la demande d'aide au logement étudiant », indique le ministère du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État, suite à la remise lundi 26 septembre 2011 par le député (UMP, Seine-et-Marne) Franck Riester de son second rapport sur « l'amélioration de la relation numérique à l'usager » à la ministre Valérie Pécresse. La mesure de dématérialisation de la demande d'aide au logement étudiant sera mise en œuvre « au premier trimestre 2012 », précise le ministère. « Les étudiants pourront constituer en ligne un dossier social étudiant (demande de bourse sur critères sociaux et demande de logement universitaire). Ils auront également la possibilité de transmettre au Crous par voie électronique les pièces justificatives et de suivre en ligne l'état d'avancement du traitement de leur dossier ».

Lire la suiteLire la suite