Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Les Républicains tablent sur 7 milliards d’euros d’économies en supprimant 300 000 postes de fonctionnaires

Reprendre "d’urgence" la politique de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite pour supprimer 300 000 emplois sur le quinquennat et économiser "au moins" 7 milliards d’euros ; augmenter le temps de travail dans la fonction publique "à 37 heures hebdomadaires, payées 37 heures" ; faire converger les règles de retraite public-privé ; instaurer 2 jours de carence ; remanier le statut et permettre les recrutements sous contrat ; mettre en place une "fonction publique de métiers" et passer de 300 corps à une cinquantaine de cadres statutaires interministériels ; instaurer un système de rémunération au mérite. Tels sont les grands axes du document d’orientation du parti LR discuté mercredi 9 mars 2016 lors d’une convention sur la fonction publique et la réforme de l’État. Celle-ci passera par un "vaste mouvement" de fusion des directions centrales et locales.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La Cour des comptes préconise une meilleure maîtrise des dépenses de personnel dans les collectivités territoriales

Temps de travail, régimes indemnitaires, prévention de certaines absences, optimisation de l'organisation et mutualisation des services représentent des leviers significatifs pour contrôler les dépenses de personnels des collectivités territoriales souligne la Cour des comptes, dans son premier rapport public sur les finances publiques locales publié lundi 14 octobre 2013. Selon la Cour, les dépenses de personnel pèsent le tiers des dépenses de fonctionnement des collectivités voire la moitié pour les communes. Ces dernères ont vu leur masse salariale progresser en moyenne de 3,2 % chaque année depuis 12 ans alors qu'elles « n'ont pas connu de transferts liés à la décentralisation ». La Cour estime que 60 % de la hausse de la masse salariale relève de décisions locales. Jugeant nécessaire « une participation accrue des finances locales au redressement des comptes publics », la Cour prône « un freinage effectif des dépenses ».

Lire la suiteLire la suite