Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Droits de l'homme et entreprises : "L'ONU doit être plus équipée pour traiter avec les entreprises" (Margaret Jungk)

"Le groupe de travail de l’ONU sur les droits de l’homme et les entreprises a un mandat unique. Ses missions officielles sur les pays examinent comment les gouvernements mettent en œuvre leur devoir de protéger les droits de l’homme. Il est temps d’étendre ces missions aux entreprises pour mettre en lumière leur responsabilité à respecter les droits de l’homme", estime Margaret Jungk. L’experte qui représentait l’Europe de l’Ouest et autres États occidentaux au sein du groupe de travail des Nations unies formule plusieurs recommandations dans sa lettre de démission, datée du 7 mars 2016. Elle part pour rejoindre BSR (Business for social responsability), association rassemblant 250 multinationales et menant des activités de conseil et des études, afin de "mettre son expérience et expertise au service des entreprises qui doivent répondre à ces défis".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Droits de l'homme et entreprises : bilan de la réunion du groupe de travail onusien sur le projet de traité contraignant

Le groupe de travail intergouvernemental des Nations Unies chargé de rédiger un traité sur les droits humains et les sociétés transnationales et autres entreprises a tenu sa première réunion du 6 au 10 juillet 2015 à Genève. L’ambassadrice Maria Fernanda Espinosa, représentante de l’Équateur à l’ONU, seule candidate, a été élue présidente du groupe de travail. À la fin de la session, le 10 juillet 2015, un rapport a été adopté, dans lequel la présidence s’engage à mener des consultations informelles avant la prochaine session de l’année prochaine.

Lire la suiteLire la suite
Les futurs indicateurs du classement sur les entreprises et droits de l'homme soumis à consultation publique

Le CHRB (Corporate human rights benchmark), projet de classement sur les entreprises et droits de l’homme, mené par le centre de recherche et agence de notation britannique Eiris, et plusieurs partenaires (1), lance une consultation publique sur la première version des indicateurs qui seront utilisés pour évaluer la performance des entreprises, annonce-t-il mercredi 8 juillet 2015. La consultation est ouverte à toutes les parties prenantes. Les commentaires sont attendus jusqu’au 31 août, avec pour objectif de produire un classement pilote pour juin 2016 qui évaluera les 100 plus grandes entreprises cotées de trois secteurs : alimentation-agriculture, textile, extractif. D’ici trois ans, le classement devrait couvrir 500 entreprises cotées.

Lire la suiteLire la suite