Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Reçus à l’Élysée, les maires ruraux demandent à "revoir" la loi Notre et la loi Littoral

L’association des maires ruraux de France déplore, à l’occasion d’une rencontre avec le président de la République, le 1er mars 2016, les "évolutions forcées en matière d’intercommunalité" contenues dans la loi Notre. Elle pointe en particulier le seuil de 15 000 habitants qui provoquerait la création au 1er janvier 2017 d’EPCI "trop larges", un calendrier "intenable". Elle demande également que soit modifiée la loi Littoral, afin de la "clarifier" et de "permettre de construire dans les zones éloignées de la côte" au sein des communes dans lesquelles cette loi s’applique.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
"30 ans après son entrée en vigueur, la loi Littoral est toujours d’actualité" (Lucien Chabason, coauteur de la loi)

À l’occasion d’une conférence sur le bilan et les perspectives de la loi Littoral du 3 janvier 1986, son "coauteur", le haut fonctionnaire, Lucien Chabason, estime qu’elle a été et reste utile pour protéger le littoral français d’une "urbanisation incontrôlée". Ses principes sont opposables aux documents d’urbanisme mais également, en cas d’incompatibilité de ceux-ci, directement aux demandes d’autorisation de construire. Ce qui pose quelques difficultés d’application, notamment parce que les principes à respecter ne sont pas définis. En conséquence, selon l’interprétation du juge et des services de l’État, une certaine "hétérogénéité d’application" est déplorée, notamment par les auteurs d’un rapport sénatorial de 2014 sur le sujet. En Aquitaine, un GIP Littoral a été créé entre l’État et les collectivités, afin d’aider ces dernières dans l’élaboration des documents d’urbanisme.

Lire la suiteLire la suite
Manuel Valls annonce le report de la réforme de la DGF en 2017, seuls ses principes généraux seront inscrits dans le PLF

La réforme de la DGF, redoutée de longue date par les associations d'élus locaux, est reportée : seule son architecture générale sera inscrite dans le PLF 2016, mais les modalités précises de son application n'entreront en vigueur qu'au 1er janvier 2017. C'est ce qu'a annoncé mardi 3 novembre 2015 le Premier ministre Manuel Valls, devant le groupe socialiste à l'Assemblée nationale, quelques jours avant le Congrès des maires et à la veille de l’examen, à l'Assemblée nationale, en commission élargie, de l’article 58 du PLF qui prévoyait cette réforme. Aussitôt, la droite sénatoriale et plusieurs associations d'élus ont fait part de leur satisfaction, mais appelé au retrait de la réforme dans le PLF et à la préparation d'une loi spécifique.

Lire la suiteLire la suite
Projet de loi Notre : les maires ruraux se mobilisent, les départements de gauche appellent à l’équilibre

"Les maires ruraux de France appellent à un rassemblement devant l’Assemblée nationale mercredi 24 juin à partir de 15 heures" et invite les députés à les rencontrer à 16 heures "pour les convaincre du bien-fondé de leurs propositions", annonce l’AMRF (Association des maires ruraux de France) le 22 juin. "À la veille de la seconde et dernière lecture du texte dit 'Loi Notre', il s’agit de rappeler les exigences et les propositions des maires ruraux pour une organisation territoriale qui s’appuie sur la cellule de base qu’est la commune." Certains maires fermeront leurs mairies les 23 et 24 juin. De leur côté, dans un communiqué publié le 20 juin, les départements de gauche "appellent à l’équilibre" et font part de leur insatisfaction quant à certains amendements adoptés en commission des lois par les députés le 16 juin.

Lire la suiteLire la suite
Alur : les maires ruraux lancent une pétition contre le PLUI obligatoire

L'association des maires ruraux de France (1) a lancé, mardi 24 septembre 2013, une pétition nationale demandant « la suppression de l'article 63 du projet loi Alur dotant 'de plein droit' les communautés d'agglomération et de communes de la compétence de réalisation des plans locaux d'urbanisme ». L'AMRF indique avoir adressé en ce sens un courrier à tous les parlementaires. Pour mémoire, le PLUI, l'une des dispositions les plus décriées du projet de loi Alur, a été adopté sans modification à l'Assemblée nationale (AEF Habitat et Urbanisme n°182548), et suscite déjà des débats chez les sénateurs (AEF Habitat et Urbanisme n°182235).

Lire la suiteLire la suite