Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Pour Patrick Calvar et Bernard Bajolet, la réponse sécuritaire au terrorisme "ne suffit pas"

"La réponse sécuritaire n’est que partielle et ne résoudra pas le phénomène" du terrorisme, affirme Patrick Calvar, directeur général de la sécurité intérieure, lors d’une audition par la commission des Affaires étrangères du Sénat, mercredi 17 février 2016. Pour Bernard Bajolet, directeur général de la sécurité extérieure, également auditionné, "la réponse sécuritaire seule ne suffit pas". Il précise qu’il "n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette" entre la DGSI et la DGSE, "ni aucune restriction dans l’échange de données". Patrick Calvar indique en outre disposer "d’informations faisant état de la présence de commandos sur le sol européen, dont [ses services ignorent] la localisation et l’objectif".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La délégation parlementaire au renseignement souhaite un renforcement du contrôle des services

La délégation parlementaire au renseignement plaide dans son rapport annuel, rendu partiellement public jeudi 25 février 2016, pour une évaluation plus "performante" de la politique publique de renseignement. Cette démarche doit s’appuyer "sur le renforcement du contrôle interne au sein des services de renseignement mais aussi, d’autre part, sur la mise en place d’un véritable service interministériel d’inspection des services de renseignement, structuré, pérenne, doté d’un encadrement permanent", estiment les huit parlementaires membres de la délégation (1). Cette dernière formule, au total, une cinquantaine de propositions. La DPR souhaite notamment qu’une évolution de la loi lui permettant de s’intéresser aux "opérations en cours". Elle s’étonne par ailleurs du grand nombre de services de renseignement du "second cercle".

Lire la suiteLire la suite
"Europol pâtit des réticences de la communauté du renseignement à partager ses informations" (Gilles de Kerchove)

"La base de données d’Europol pâtit des réticences de la communauté du renseignement à partager ses informations", affirme le coordinateur de l’Union européenne pour la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerchove, mercredi 10 février 2016. Il était auditionné par la commission des Lois du Sénat. Il estime qu’en matière de culture du renseignement, la France est "au tout premier rang européen, avec la Grande-Bretagne, quand d’autres pays ont encore beaucoup d’efforts à faire". Gilles de Kerchove regrette cependant que les ministres de l’Intérieur de l’Union européenne n’aient "pas une grande culture de l’expression de besoins, contrairement aux ministères de la Défense". Il estime par ailleurs qu’il est "important de développer l’industrie européenne de la sécurité".

Lire la suiteLire la suite
"La liste des services de renseignement du 'second cercle' est trop longue" (Francis Delon, CNCTR)

"La liste des services de renseignement du 'second cercle' est peut-être trop longue", affirme le président de la CNCTR (commission nationale de contrôle des techniques de renseignement), Francis Delon, lors de son audition par la commission des Lois du Sénat dans le cadre du suivi de l’état d’urgence, mercredi 10 février 2016. "Je ne cache pas que la commission avait souhaité qu’elle soit plus courte." Il insiste par ailleurs sur la nécessaire "centralisation des données" recueillies par "les nouvelles techniques décentralisées sur le territoire", telles que les balises de géolocalisation. "C’est un défi qui est devant nous, il a été perçu par le gouvernement. Il y a des évolutions à attendre – en tout cas nous poussons dans ce sens — dans les semaines qui viennent", indique Francis Delon. Il précise que "depuis sa mise en place le 3 octobre 2015, la CNCTR a rendu près de 4 400 avis".

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Alain Bauer : "Il y a un souci dans l’analyse des informations dont disposent les services de renseignement"
Lire la suite
Bernard Bajolet annonce un rapprochement entre la DGSE et la DGSI sur le suivi des filières djihadistes

Le directeur général de la sécurité extérieure, Bernard Bajolet, annonce "l’installation d’une équipe de la DGSE [au siège de la DGSI] à Levallois-Perret, chargée de suivre les filières". Auditionné mardi 24 mars 2015 par la commission de la Défense de l’Assemblée nationale sur le projet de loi relatif au renseignement, il indique qu’il s’agit d’une "petite révolution" : "La coopération entre la DGSE et la DGSI était déjà très forte, mais nous allons franchir une étape supplémentaire dans quelques jours." Il indique que le travail en commun sur la lutte contre les filières sera conduite "sous pilotage de la DGSI". Bernard Bajolet détaille par ailleurs les mesures du projet de loi relatif au renseignement portant sur la surveillance internationale.

Lire la suiteLire la suite