Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

"L’apprentissage piétine, la FOAD est une solution pour le développer" (Jacques Bahry, FFFOD)

"Pour la formation continue, la loi de mars 2014, en permettant de légitimer les formation ouvertes et à distance comme une des modalités de l'action de formation, a ouvert ce champ, jusque-là clos, à l'innovation pédagogique. Il est temps de le faire pour l’apprentissage", estime fin février 2016 pour AEF Jacques Bahry, président du FFFOD , vice-président honoraire de la FFP (1). Il juge "peu atteignable l’objectif gouvernemental de 500 000 apprentis en 2017 en l’état actuel des choses" ; mais le recours à la FOAD pourrait, selon lui, changer la donne en apportant à l’apprentissage "la souplesse attendue" par les entreprises avec une adaptation des rythmes d’alternance en fonction des besoins spécifiques à chaque employeur. La FOAD est également un moyen de "donner un coup de neuf à l’apprentissage" en permettant aux CFA de proposer de nouvelles modalités pédagogiques.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement