Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

EDF SA envisage de supprimer 4 000 postes sur trois ans

EDF SA envisage de supprimer au moins 4 000 postes sur trois ans sans licenciement, soit 5,8 % des effectifs d’EDF, selon des sources syndicales rapportées par la presse (1). Ces réductions d’effectifs représentent plus du double des suppressions initialement annoncées par l’électricien entre 2016 et 2018 : en décembre, les syndicats avaient protesté contre la suppression annoncée de "1 500 à 2000 postes" d’ici à 2018. Ces nouvelles baisses interviennent "la veille de décisions gouvernementales et d’entreprise importantes : privatisation des concessions hydrauliques, fermeture accélérée des centrales thermiques, limitation de la production nucléaire, fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim, fin des tarifs régulés, rapprochement avec Areva par le rachat d’Areva NP", s’inquiète la CGT dans un communiqué.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
EDF : reprise des négociations sur le forfait jours pour les cadres

La direction et les syndicats d’EDF SA ont repris début janvier 2016 les négociations sur l’introduction du forfait jours pour les cadres, après une première tentative qui s’était soldée par un échec en septembre 2015 (lire sur AEF), ont indiqué les syndicats. Un accord catégoriel sur l’augmentation du temps de travail des quelque 30 000 cadres de la société pourrait être trouvé dans les prochains jours. Le nouveau cycle de négociation comprend également la relance d’un accord sur la généralisation du télétravail qui devrait être signé d’ici février et un accord-cadre national sur l’organisation du travail avant mi-2016.

Lire la suiteLire la suite