Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Au cœur de la révolution numérique, les nouvelles formes de travail en quête de légitimité

Uber, Amazon, Deliveroo, ou Popmyday. Ces plateformes numériques du secteur des services sont aujourd’hui connues de tous. Parmi leurs travailleurs, on trouve des autoentrepreneurs, des chômeurs, des salariés, autant de particuliers en recherche de revenus complémentaires. Pour ceux qui possèdent un statut professionnel, la relation entretenue avec les donneurs d’ordre reste parfois bien floue au vu des contraintes qui peuvent peser sur l’exercice de leur(s) activité(s). Quant aux particuliers profitant de l’économie collaborative, la limite avec le travail dissimulé semble mince. Alors que le gouvernement souhaite "faciliter l’entreprise individuelle" au travers de la future loi Noé (Nouvelles opportunités économiques), cette nouvelle communauté de travailleurs porte une vision renouvelée de la relation à l’entreprise, à l’employeur et à la fiscalité.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi