Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

IMT : les Mines de Nantes, Albi, Alès, Douai et St-Étienne votent leur intégration. Mines ParisTech vote le 8 décembre

Presque un an après l’annonce du projet d’intégration des six Écoles des mines au sein de l’Institut Mines-Télécom, en janvier 2015, cinq d’entre elles (Albi, Alès, Douai, Saint-Étienne et Nantes) ont entériné cette évolution en CA, à l’unanimité des votes - moins deux abstentions à Albi, Alès et Nantes - au cours des mois d’octobre et novembre. Ces écoles adopteront donc le statut d’écoles internes de l’IMT au 1er janvier 2017, au même titre que les Écoles des télécoms, alors qu’elles étaient jusqu’à présent des EPA rattachés. Quant à Mines ParisTech, où ce projet a suscité de fortes oppositions internes tout au long de l’année, le vote en CA interviendra le 8 décembre prochain. La campagne des pro et des anti-intégration est en cours auprès de ses administrateurs, qui s’opposeraient à la politique de la tutelle (Bercy) s’ils décidaient de voter contre.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement