Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Au cours d'un débat budgétaire, Bernard Cazeneuve dénonce les critiques à l'encontre des services de renseignement

Le Sénat adopte, lundi 30 novembre 2015, les crédits de la mission "sécurités" après avoir adopté à l’unanimité l’amendement du gouvernement qui majore les crédits de la mission à hauteur de 340 millions d’euros pour créer notamment 3 129 postes de policiers et de gendarmes en plus des renforts déjà prévus par le projet de loi de finances pour 2016 (lire sur AEF). Lors de la discussion en séance publique, le ministre de l’Intérieur évoque les attentats du 13 novembre 2015 et dénonce une "forme de paresse d’analyse sur les failles des services de renseignement intérieur" : "La lutte antiterroriste est difficile, elle implique une unité forte, une lucidité, un rassemblement et que l’on évite les mauvais procès, les mauvaises polémiques. Dans la responsabilité qui est la mienne, j’essaie de faire en sorte que nous ayons les moyens de bien faire", souligne Bernard Cazeneuve.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Budget 2016 : le nombre de postes de policiers et de gendarmes supplémentaires porté à 4 761

Le gouvernement propose, dans un amendement déposé au Sénat, jeudi 26 novembre 2015, la création de 3 129 postes de policiers et de gendarmes en plus des renforts déjà prévus par le projet de loi de finances pour 2016. Il s’agit de la deuxième augmentation du nombre de postes créés depuis la présentation du projet de loi de finances après que 900 postes ont été ajoutés, lors de l’examen du texte à l’Assemblée nationale, aux 732 créations initialement prévues (lire sur AEF). Ces renforts font suite aux annonces du président de la République devant le Congrès après les attentats du 13 novembre 2015 (lire sur AEF). Ils seront accompagnés d’une rallonge de 220 millions d’euros pour le "renforcement des moyens d’équipement, d’investissement et de fonctionnement". Au total, 4 782 postes supplémentaires sont donc prévus en 2016.

Lire la suiteLire la suite
Les renforts dans la sécurité et la défense conduiront à une dépense de 600 millions d'euros en 2016 (Michel Sapin)

Les renforts annoncés par le président de la République dans le domaine de la défense et de la sécurité conduiront à "une dépense supplémentaire sur le budget de l’État de l’ordre de 600 millions d’euros en 2016", annonce le ministre des Finances, Michel Sapin, en ouverture de l'examen du projet de loi de finances pour 2016 au Sénat, jeudi 19 novembre 2015. François Hollande a annoncé devant le Congrès (lire sur AEF) la création de "8 500 postes supplémentaires dans la police, la gendarmerie, la justice et les douanes dans les deux prochaines années". Outre la première tranche de ces emplois nouveaux, l'enveloppe de 600 millions d'euros permettra et le financement des "besoins en équipement qui les accompagnent", précise Michel Sapin. La commission des Finances du Sénat indique dans un communiqué, mercredi 18 novembre 2015, "réserver son vote sur les crédits de la mission 'sécurités'".

Lire la suiteLire la suite