Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’Ugict-CGT demande au gouvernement d’inscrire dans la loi le "droit à la déconnexion"

Le syndicat CGT des ingénieurs, cadres et techniciens demande au gouvernement d’inscrire "dans la loi" le "droit à la déconnexion", jugeant qu’il y a "urgence à encadrer et limiter le temps de travail des salariés qualifiés à responsabilité". Dans une lettre ouverte adressée à la ministre du Travail Myriam El Khomri, disponible en ligne et datée du 25 novembre 2015, l’Ugict demande "de faire figurer le droit à la déconnexion dans la loi en précisant l’interdiction de solliciter les salariés en dehors de leur temps de travail ou d’astreinte, l’obligation d’instituer dans chaque entreprise des périodes de trêves de mails et de négocier sur l’utilisation des outils numériques". L’Ugict-CGT publie par ailleurs un guide pour renégocier le forfait jours, dont le recours doit être "strictement" encadré.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Conférence sociale : le gouvernement envisage de réformer le forfait jours pour prendre en compte l’impact du numérique

Dans sa feuille de route sociale diffusée mardi 20 octobre 2015, au lendemain de la conférence sociale, le gouvernement envisage de réformer le forfait jours "pour mieux prendre en compte l’impact des outils numériques sur l’organisation du travail dans les entreprises". Comme le suggère le rapport Mettling (lire sur AEF), l’exécutif souhaite ainsi "sécuriser la mise en œuvre du forfait jours" en favoriser le développement, notamment dans les start-up. De plus, selon la feuille de route adressée aux partenaires sociaux, "les règles sur l’utilisation dunumérique dans les entreprises doivent être clarifiées dans la loiconcernant les garanties essentielles (par exemple le droitd’expression) et adaptées par la négociation pour le reste" afin de"promouvoir la qualité de vie au travail à l’ère du numérique".

Lire la suiteLire la suite
La déconnexion des salariés est un concept "totalement obsolète" aujourd'hui (Caroline Sauvajol-Rialland)

La déconnexion est un concept "totalement obsolète" et "inopérant", assure Caroline Sauvajol-Rialland, professeure à Sciences Po Paris, lors d'une conférence sur "l’infobésité" mardi 22 septembre 2015, alors que le récent rapport Mettling se penche sur le travail à l'ère numérique. Constatant qu'"il y a autant de pratiques liées à l’information qu’il y a d’entreprises et d’individus", l’auteure de Infobésité récuse l’idée que l’on puisse "encadrer par la loi" les usages de chaque salarié, mais propose d’autres solutions pour ne pas subir le "bombardement d’informations" : "renoncer à l’idée de tout lire", "organiser des plages collectives de déconnexion" et "communiquer en direct". Alors que les managers passent déjà 30% de leur temps environ à traiter des mails, c'est "l'existence même de l'entreprise qui est menacée" si cette activité prend le pas sur la production, assure-t-elle.

Lire la suiteLire la suite