Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La RATP crée une délégation générale à l’éthique, notamment pour s’assurer de l’application de la clause de laïcité

La RATP annonce la création d’une "délégation générale à l’éthique", directement rattachée à Élisabeth Borne, PDG du groupe de transport public, dans un communiqué publié jeudi 26 novembre 2015. Cette délégation "apportera une aide concrète aux managers de proximité, afin, notamment, de s’assurer de l’application effective de la clause de laïcité inscrite dans les contrats de travail de chaque salarié et les règlements intérieurs". La RATP a en effet été mise en cause sur ses difficultés à mettre en œuvre le principe de laïcité, notamment depuis les attentats du 13 novembre, dont un des auteurs avait travaillé pendant plusieurs mois pour l’opérateur des transports franciliens. La délégation sera pilotée par Patrice Obert, secrétaire général du Conseil de l’immobilier de la Ville de Paris.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Comment les entreprises prennent en compte le risque d’attentat pour protéger leurs salariés

Quelques jours après les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, qui ont fait au moins 129 morts, le Medef annonçait l’installation de plusieurs groupes de travail, dont un consacré spécifiquement à la sécurité des entreprises et des salariés. Est-ce à dire que les entreprises ne sont pas préparées au risque d’attentat ? En tout cas, les attaques contre le Bataclan, le Stade de France et plusieurs restaurants et bars ont rappelé aux chefs d’entreprise, comme à tous les citoyens français, que les lieux symboliques ne sont pas les seules cibles potentielles des terroristes. Comment les entreprises réagissent-t-elles face à cette menace ? Quelles mesures ont-elles mis en place pour protéger leurs établissements, et surtout leurs salariés ? Ont-elles revu leurs plans de sécurité après les événements de la semaine dernière ? AEF fait le point sur les pratiques les plus courantes.

Lire la suiteLire la suite