Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Union de l’énergie : les ministres européens définissent les trois "composantes essentielles" de sa gouvernance

Les ministres européens de l’Énergie ont défini les trois "composantes essentielles" de la gouvernance de l’Union de l’énergie, dans les conclusions du Conseil de l'UE adoptées le 26 novembre 2015 : un plan national en matière d’énergie et de climat adopté par chaque État membre ; un dialogue constructif entre la Commission et chaque État ; un suivi et une évaluation fondés sur des indicateurs clés. Les premiers plans nationaux devront être élaborés avant la fin de l’année 2019. Ils seront présentés tous les deux ans à la Commission. Cette dernière élaborera des indicateurs clés permettant l’évaluation de ces plans. Il est prévu que le système de gouvernance soit "souple", permettant aux États membres de "choisir les politiques présentant le meilleur rapport coût-efficacité en vue de la réalisation des objectifs généraux et chiffrés".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le paquet Union de l'énergie et l'économie circulaire au programme de la Commission européenne en 2016

La Commission européenne a présenté, mardi 27 octobre 2015, ses 23 axes de travail pour l’année 2016. Parmi ses priorités figurent la présentation d’un paquet sur l’économie circulaire - un sujet qui avait été retiré de l’agenda en 2015 - ainsi que la poursuite du travail sur l’Union de l’énergie et sur le paquet énergie climat 2030 qui font partie des priorités de son mandat. Près d’un an après son entrée en fonction, le 1er novembre 2014, la Commission Juncker a "une ambition supérieure à celle de la Commission précédente en matière d’environnement et les ONG chargées de l’environnement n’émettent plus de critiques", assure le vice-président Frans Timmermans lors d’une conférence de presse.

Lire la suiteLire la suite