Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Idex Toulouse: "Affirmer que la fédération n’est pas intermédiaire à la fusion est une position courageuse" (MF Barthet)

Une fédération d’établissements peut avoir un pouvoir transformant pour l’ensemble du site grâce, notamment, à l’élaboration d’une politique scientifique de site et à la mutualisation de la valorisation de la recherche, explique Marie-France Barthet, présidente de l’université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées, à AEF, le 25 novembre 2015. Elle détaille le dossier idex qui sera remis le 22 décembre et se dit "très contente" du premier bilan. La fédération n’est pas une étape intermédiaire à la fusion des universités mais elle est "une forme stable de fonctionnement d’un grand site complexe comprenant des universités, des écoles et des organismes". Marie-France Barthet revient aussi sur les différences entre le dossier labellisé par le jury et le projet mis en œuvre, et relève que l’évolution de la production scientifique ne peut pas être mesurée en moins de 3 ans.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Idex de Toulouse : le MESR et le CGI confirment la dotation de 750 millions d'euros et mettent en place un « dispositif adapté »

« Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Louis Gallois, Commissaire général à l'investissement, confirment l'Initiative d'excellence 'Université de Toulouse' », annoncent-ils dans un communiqué commun, le 2 mai 2013, qui précise en outre trois décisions prises par le Premier ministre : d'une part, « le montant du soutien, tel que prévu au printemps 2012 (AEF n°219278), est confirmé à hauteur de 750 millions d'euros de dotation non consommable, apportant au projet plus de 25 millions d'euros d'intérêts par an » ; d'autre part, « la situation particulière de l'idex de Toulouse, un an après la sélection et compte tenu des évolutions apportées au projet, requiert un dispositif adapté » ; enfin, « la période probatoire de l'idex, habituellement prévue sur quatre ans, est fixée pour Toulouse à trois ans avec un jalon d'évaluation à deux ans. Cette période de trois années permettra d'organiser concomitamment l'évaluation de fin de période probatoire, par le jury international, de l'ensemble des Initiatives d'excellence. Un comité interministériel de suivi idex permettra d'assurer l'accompagnement de l'idex Toulouse et, le cas échéant, de proposer les mesures nécessaires ».

Lire la suiteLire la suite