Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Comment les acteurs, en Bourgogne, travaillent avec les jeunes pour lutter contre les déserts médicaux

Comment inciter les jeunes, étudiants en médecine, à opter pour l’exercice libéral à la fin de leurs études ? En Bourgogne, "la crise des vocations" mobilise tous les acteurs : l’URPS-ML qui a monté en novembre 2015 une opération séduction ; les collectivités qui, comme la Saône-et-Loire, ont mis en place une bourse d’études complémentaire au CESP ; l’université qui s’appuie sur 42 maisons de santé, dont une maison universitaire de santé et soins primaires innovante, pour offrir à tous les étudiants un stage en libéral dans de bonnes conditions (grâce à la formation des professionnels en exercice) ; l’ARS qui a lancé cet été un premier appel à candidature sur des postes d’assistants partagés pour répondre aux attentes des jeunes en primo-installation… Le Ceser propose même de faire évoluer les modalités de sélection à l’issue de la Paces qui entretiendraient les déserts médicaux.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Pénurie de médecins : « Il faut trouver les moyens de déléguer certaines tâches » (Françoise Tenenbaum, conseil régional de Bourgogne)

« Malgré tous les dispositifs que nous avons mis en place, la situation reste critique, dans beaucoup de zones rurales », indique à AEF Françoise Tenenbaum, qui représente le conseil régional de Bourgogne à la conférence régionale de la santé et de l'autonomie (CRSA), où elle a été élue présidente (AEF n°261147). Docteur en géographie de la santé, l'élue (PS) s'interroge sur les nouveaux moyens à déployer pour maintenir une offre sanitaire dans les régions à dominante rurale, comme la Bourgogne. Dans une interview publiée par Les Échos (édition de vendredi 9 et samedi 10 décembre 2011), elle suggère de faire appel aux vétérinaires pour, en cas d'urgence, pallier la pénurie des professionnels de santé, une solution qu'elle qualifie dans l'entretien qu'elle accorde à AEF jeudi 22 décembre 2011 « d'extrême ».

Lire la suiteLire la suite