Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

80% des entreprises déclarent avoir subi un contrôle Urssaf au cours des quatre dernières années (Atequacy)

La proportion d'entreprises contrôlées par l'Urssaf au cours des quatre dernières années progresse sensiblement: de 67% en 2014, on passe à 80% en 2015, selon la 4e vague du baromètre réalisé par le cabinet de conseil Atequacy, dont les résultats sont rendus publics mercredi 25 novembre 2015 (1). Il semble donc que l'on se rapproche progressivement de l'objectif affiché d'un contrôle tous les trois ans dans les entreprises. Parallèlement, la durée des contrôles s'allonge: plus de la moitié des entreprises déclarent que leur dernier contrôle a duré un mois ou plus. Selon les déclarations des entreprises répondantes, la proportion de sociétés redressées est en recul (50%, -10 points), tandis que la part des entreprises qui se voient rembourser des sommes indues progresse (22%, +6 points). En revanche, les montants des redressements progressent, tandis que ceux des remboursements diminuent.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
PLFSS 2015 : les mesures définitivement adoptées en matière de cotisations, transaction avec l’Urssaf, travail illégal

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2015, définitivement adopté par l’Assemblée nationale le 1er décembre 2014, comprend, outre la suppression de la prime de partage des profits (lire sur AEF), diverses mesures en matière de cotisations sociales. Il encadre la possibilité de conclusion d’une transaction entre l’Urssaf et un cotisant. Il renforce les sanctions en matière de travail illégal et revoit le système des cotisations forfaitaires dont bénéficient certaines catégories de salariés. Il facilite la demande de remboursement par l’employeur des cotisations d’accident du indûment versées et modifie les mesures concernant le versement des cotisations sociales au titre des indemnités de congés versées pour le compte des employeurs par une caisse de congés payés. Le texte fait l’objet d’un recours devant le Conseil constitutionnel.

Lire la suiteLire la suite