Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Contre le harcèlement sexuel, le MENESR veut un "dispositif spécifique de prévention" dans chaque établissement

"Mettre en place des dispositifs spécifiques de prévention et traitement du harcèlement sexuel" dans tous les établissements d’enseignement supérieur : c’est l’un des points présentés par Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, dans une circulaire "sur la prévention et le traitement du harcèlement sexuel" datée du mercredi 25 novembre 2015. Dans celle-ci, le ministère indique qu' "un socle commun à tous les établissements sera […] défini" concernant la lutte contre le harcèlement sexuel, qui sera évalué. Le MENESR publie également un guide à l’usage des établissements qui rassemble des définitions et des textes de lois, rappelle les procédures disciplinaires existantes et rassemble des témoignages.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Toulouse-II : une pétition met en cause un comité de sélection et son président pour faits de harcèlement sexuel

Dans une lettre ouverte au président de Toulouse-II, cinq associations (1) demandent la suspension d’une procédure de recrutement. D’après elles, le comité de sélection réuni pour recruter un(e) fonctionnaire sur ce poste "est illégitime" car il est présidé par un professeur, mis en cause, selon les signataires, "depuis plus de 10 ans par plusieurs étudiant(e) s pour des faits de harcèlement sexuel commis à leur encontre". Les associations estiment qu’il existe "un conflit d’intérêts majeur " puisque "des victimes (et leurs soutiens) sont à la recherche d’un emploi à l’université et peuvent être candidates sur ce poste."

Lire la suiteLire la suite
Le collectif Clasches publie un « guide pratique » sur le harcèlement sexuel dans l'ESR

Le collectif Clasches (Collectif de lutte anti-sexiste contre le harcèlement sexuel dans l'enseignement supérieur) « se félicite évidemment de la décision » du tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines) qui a condamné le 27 janvier 2014 un ex-directeur de recherche de l'Inra à 9 mois de prison ferme pour harcèlement sexuel (AEF n°472949). « Nous espérons qu'elle marque un début de changement mais elle ne doit pas faire oublier que le traitement disciplinaire des situations de harcèlement sexuel reste très majoritairement dysfonctionnel », déclare le collectif à AEF le 17 février 2014, dix jours après la publication d'un « guide pratique » intitulé « le harcèlement sexuel dans l'ESR ». L'objectif du guide est de « sensibiliser à la réalité du harcèlement sexuel dans l'ESR », de « le définir » et de savoir « que faire si on est victime, proche de victime ou directeur d'établissement ».

Lire la suiteLire la suite
Assises ESR : Najat Vallaud-Belkacem veut former les personnels et les étudiants à « l'égalité femmes-hommse »

« L'enseignement supérieur et la recherche peuvent et doivent apporter leur pierre au grand débat public sur l'égalité entre les femmes et les hommes », déclare Najat Vallaud-Belkacem, ministre du Droit des femmes et porte-parole du gouvernement, dans sa contribution aux assises de l'enseignement supérieur et de la recherche. La ministre a été auditionnée par le comité de pilotage des assises le 31 août 2012. « Elle a tenu à se déplacer en personne afin de montrer le volontarisme politique qui est celui du gouvernement autour de cette question de l'égalité femmes-hommes », indique à AEF l'entourage de la ministre. « Elle a axé son propos sur les études de genre et la lutte contre les violences faites aux femmes. Car si on a l'impression que l'université est un univers protégé en la matière, les chiffres montrent que rien n'est réglé. »

Lire la suiteLire la suite