Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Après les attentats, l'Observatoire de la laïcité renvoie aux entreprises son guide sur la gestion du fait religieux

Les attentats du 13 novembre, qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis, interrogent les entreprises sur les mesures qu'elles doivent mettre en oeuvre pour protéger leurs salariés, mais aussi pour repérer l'éventuelle radicalisation de certains de leurs salariés. Pour aider les professionnels à trouver le juste équilibre entre la libre expression des convictions de chacun et la bonne marche de l'entreprise, l'Observatoire de la laïcité leur adresse, via le réseau des CCI, son guide sur la gestion du fait religieux en entreprise, récemment mis à jour. L'Observatoire de la laïcité a aussi envoyé aux préfectures et aux mairies de plus de 2000 habitants son guide "Laïcité et collectivités locales".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Fait religieux en entreprise : "Il faut en finir avec les attitudes de déni et la politique de l’autruche" (Astrées)

Alors que "les demandes identitaires", notamment d’ordre religieux, "explosent dans l’espace public comme dans l’entreprise", la majorité des entreprises continuent d’y répondre par "la discrétion ou le déni". C’est l’un des constats que dresse le think tank Astrées dans une note consacrée aux "réalités religieuses au travail", rendue publique mercredi 9 septembre 2015, à l’occasion d’un petit-déjeuner coorganisé avec l’association Réalités du dialogue social. Ces attitudes ne sont pourtant plus tenables, affirme Astrées, qui formule "cinq principes d’action" : "assumer" l’existence de revendications religieuses ; "discerner" ce qui relève vraiment du religieux et ce qui révèle d’autres difficultés ; "s’équiper" en formant les managers et en organisant la remontée d’informations ; "dialoguer" avec les individus et les représentants du personnel ; et enfin "décider" dans la transparence.

Lire la suiteLire la suite