Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le Club des juristes prône la reconnaissance de la société civile dans le droit international de l’environnement

"Le fil directeur de ce rapport est que les citoyens, pour rendre le droit international de l’environnement plus effectif, doivent faire pression sur les États. La société civile doit avoir une place sur la scène internationale, doit faire pression à tous les stades, pour que les États signent des traités ambitieux", explique Yann Aguila, président de la commission environnement du club des juristes, lors d’une conférence de presse, le 23 novembre 2015. La commission environnement vient de publier son dernier rapport : "Renforcer l’efficacité du droit international de l’environnement". Yann Aguila souhaite également "qu’à l’étape de l’application de ces traités, les ONG, la société civile puissent saisir le juge. Il faut inscrire dans les textes les droits des citoyens, dont le droit à un environnement sain".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi