Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Premier degré : les inspections générales proposent 2 scénarios d’évolution de l’entité circonscription

"La circonscription apparaît comme une entité dépassée dans son périmètre et dans son fonctionnement", soulignent les inspecteurs généraux dans un rapport (1), publié fin novembre 2015. Cette mission conjointe (IGAENR/IGEN) propose deux options pour améliorer le pilotage et fonctionnement du 1er degré. Le premier scénario prévoit une évolution des missions des corps d’inspection et une disparition des circonscriptions. Les auteurs préconisent soit l’octroi d’un statut aux directeurs d’école et l’autonomie juridique et financière donnée aux écoles ou à des groupements d’écoles soit la création d’établissements publics du socle commun autour du collège. Dans le second scénario, les inspecteurs envisagent un maintien des circonscriptions en améliorant leur fonctionnement et leur carte, fondée sur des unités pertinentes au plan territorial et/ou au plan pédagogique.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
École primaire : une proposition de loi vise « à créer, à titre expérimental, des regroupements scolaires »

« La présente proposition de loi a pour objet, à titre expérimental, d'encourager la mise en commun des moyens par la création de regroupements scolaires constitués par accord entre l'État et les communes intéressées », écrivent Frédéric Reiss (UMP, Bas-Rhin) et quatre autres députés UMP (1) dans l'exposé des motifs d'une proposition de loi enregistrée à l'Assemblée nationale mardi 15 février 2011. « Dans un regroupement scolaire, il n'y aurait qu'un directeur, un conseil des maîtres, un conseil d'école. Le motif principal du regroupement a vocation à être pédagogique, l'objectif majeur restant l'amélioration des apprentissages. Le directeur mettra en œuvre un projet d'école commun à l'ensemble des classes du regroupement scolaire », précisent les députés. Frédéric Reiss, dans son rapport intitulé « Quelle direction pour l'école du XXIe siècle », remis au ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative en septembre 2010, préconisait de « revoir l'organisation territoriale du service public de l'éducation, notamment en consolidant les regroupements d'écoles » (AEF n°259495).

Lire la suiteLire la suite
CONFIDENTIEL. Le rapport Reiss recommande l'expérimentation d' « établissements publics du primaire (E2P) »

« 'Le statu quo n'est plus possible' est une réflexion maintenant partagée par tous les acteurs de l'école. Alors un statut, oui, mais lequel ? Pour le directeur ? Pour l'école ? Pour les deux ? », interroge le député (UMP, Bas-Rhin), Frédéric Reiss, dans son rapport intitulé « Quelle direction pour l'école du XXIe siècle », qu'AEF s'est procuré mardi 28 septembre 2010. Le député a été chargé d'une mission par le Premier ministre le 17 mars 2010, visant à « examiner la fonction et le statut d'un directeur d'école, le statut des écoles de grande taille et des regroupements d'écoles ainsi que la possibilité de mise en œuvre du socle commun » (AEF n°273274). Il doit remettre son rapport à Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale, mercredi 29 septembre 2010.

Lire la suiteLire la suite