Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le gouvernement annonce la mise en place d’un comité de suivi sur le rôle des partenaires sociaux après les attentats

Manuel Valls et Myriam El Khomri ont reçu, vendredi 20 novembre 2015, les représentants des organisations patronales et syndicales, pour évoquer notamment "les conséquences des attentats et de l’état d’urgence sur le fonctionnement des entreprises et de leurs salariés". "Plusieurs axes de travail ont été dégagés", selon le communiqué de Matignon : "sécurité dans les lieux de travail, continuité de l’activité des entreprises, rôle des employeurs et des organisations syndicales dans la détection de la radicalisation". Un comité de suivi sera installé dans les semaines qui viennent "pour approfondir ce travail". Cette réunion a aussi été l’occasion "d’aborder la question des manifestations organisées sur la voie publique" : "Les circonstances actuelles nécessitent une très grande responsabilité dans le choix des lieux, des parcours et des dates de rassemblements".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Comment les entreprises prennent en compte le risque d’attentat pour protéger leurs salariés

Quelques jours après les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, qui ont fait au moins 129 morts, le Medef annonçait l’installation de plusieurs groupes de travail, dont un consacré spécifiquement à la sécurité des entreprises et des salariés. Est-ce à dire que les entreprises ne sont pas préparées au risque d’attentat ? En tout cas, les attaques contre le Bataclan, le Stade de France et plusieurs restaurants et bars ont rappelé aux chefs d’entreprise, comme à tous les citoyens français, que les lieux symboliques ne sont pas les seules cibles potentielles des terroristes. Comment les entreprises réagissent-t-elles face à cette menace ? Quelles mesures ont-elles mis en place pour protéger leurs établissements, et surtout leurs salariés ? Ont-elles revu leurs plans de sécurité après les événements de la semaine dernière ? AEF fait le point sur les pratiques les plus courantes.

Lire la suiteLire la suite