Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Bernard Cazeneuve salue les "décisions fortes" des ministres européens sur le PNR et les contrôles aux frontières

"Nous avons donc pris aujourd’hui des décisions fortes et opérationnelles, avec des résultats attendus avant la fin de l’année sur les trois sujets majeurs suivants : le PNR européen, les armes à feu et le renforcement des contrôles aux frontières extérieures." C’est ce qu’affirme Bernard Cazeneuve, vendredi 20 novembre 2015, à l’issue d’un conseil JAI, organisé à Bruxelles à la suite des attentats survenus une semaine plus tôt à Paris. L’Europe, explique le ministre de l’Intérieur, s’est "accordée" sur ces sujets car elle doit "tout mettre en œuvre pour vaincre le terrorisme". Dans un communiqué, le Conseil de l’Union européenne réaffirme "l’importance d’accélérer la mise en œuvre de tous les domaines couverts par la déclaration sur la lutte contre le terrorisme émis par les membres du Conseil européen le 12 février 2015" (lire sur AEF).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le fichier PNR français "a pris du retard" (Julien Coudray, chef du projet)

Le fichier PNR français "a pris du retard" et devrait connaître une montée en puissance au cours de l’année 2016, annonce Julien Coudray, chef du projet API-PNR à la direction générale des douanes et droits indirects, mercredi 18 novembre 2015 (lire sur AEF). Le décret portant création de ce système de collecte des données relatives aux passagers aériens prévoyait l’obligation aux compagnies aériennes de transmettre ces informations à partir du 1er janvier 2015, mais l’unité d’information passagers, chargée de gérer la plateforme informatique, n’a "ouvert" que le 21 septembre 2015. "C’est un projet complexe et il a fallu faire vite", explique Julien Coudray, lors d’une conférence organisée pendant le salon Milipol.

Lire la suiteLire la suite