Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Manuel Valls appelle à déployer "des moyens considérables" pour contrôler les frontières de l’Union européenne

Manuel Valls estime nécessaire de déployer "des moyens considérables" pour protéger et contrôler les frontières de l’Union européenne". "Nous le disons depuis des semaines, des mois, des années", explique le Premier ministre, jeudi 19 novembre 2015, qui était l’invité du journal télévisé de France 2. "Si l’Europe n’assume pas ses responsabilités, alors c’est tout le système Schengen qui sera remis en cause", assure-t-il. Mais, dit-il, "quand Schengen n’existait pas, nous avons été touchés par les attentats". "On peut toujours passer les frontières, il n’y a pas de frontière hermétique", reconnait-il. "On doit en revanche tout faire pour protéger encore plus les Français", poursuit le Premier ministre, soulignant qu’il faut aussi renforcer "la coopération entre les pays au niveau du renseignement".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les renforts dans la sécurité et la défense conduiront à une dépense de 600 millions d'euros en 2016 (Michel Sapin)

Les renforts annoncés par le président de la République dans le domaine de la défense et de la sécurité conduiront à "une dépense supplémentaire sur le budget de l’État de l’ordre de 600 millions d’euros en 2016", annonce le ministre des Finances, Michel Sapin, en ouverture de l'examen du projet de loi de finances pour 2016 au Sénat, jeudi 19 novembre 2015. François Hollande a annoncé devant le Congrès (lire sur AEF) la création de "8 500 postes supplémentaires dans la police, la gendarmerie, la justice et les douanes dans les deux prochaines années". Outre la première tranche de ces emplois nouveaux, l'enveloppe de 600 millions d'euros permettra et le financement des "besoins en équipement qui les accompagnent", précise Michel Sapin. La commission des Finances du Sénat indique dans un communiqué, mercredi 18 novembre 2015, "réserver son vote sur les crédits de la mission 'sécurités'".

Lire la suiteLire la suite