Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Systèmes d’information : le ministère met en place la co-construction d’un "cadre de cohérence recherche"

Pour disposer d’un "cadre fonctionnel rénové" et d’un "cadre d’urbanisation" du système d’information, le MENESR met en ligne la version 0 d’un "cadre de cohérence recherche" suite à un séminaire de présentation du projet organisé le 30 octobre 2015. Une phase de "co-construction" est ainsi lancée, qui doit se traduire par la tenue, jusqu’en janvier 2016, de "groupes de pratiques sous la forme d’ateliers thématiques" (1) en vue de la production d’une "V1". Un "comité de suivi" (2) doit ensuite procéder à la relecture du document pour le soumettre à validation, en mars 2016, au CSIESR puis le proposer en ligne en avril. Ce cadre de cohérence doit être pensé en réponse au "besoin de fiabilité et de simplification des échanges numériques d’information au sein des structures de recherche, entre ces structures, avec leurs différentes tutelles et au niveau national et européen".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
"La délégation globale de gestion est un échec" (rapport IGAENR-IGF)

"La DGG (délégation globale de gestion) qui visait à confier à un seul des partenaires, en principe l’hébergeur, la gestion des moyens de l’unité est un échec", constatent l’IGAENR et l’IGF dans un rapport intitulé "Implantation territoriale des organismes de recherche et perspectives de mutualisation entre organismes et universités", daté de mai 2014 publié lundi 28 juillet. Selon le rapport, la DGG "n’est mise en œuvre que dans 8,3 % des UMR impliquant les organismes retenus par la mission (1)". Le rapport indique que "les simplifications réglementaires, l’harmonisation des pratiques des partenaires ou la mise en cohérence des outils informatiques de gestion n’ont pratiquement pas été mises en œuvre" et précise que "la quasi-totalité de ces DGG impliquent deux seuls organismes : le CNRS et l’Inserm". L’IGAENR et l’IGF reviennent également sur la question des fonctions support.

Lire la suiteLire la suite