Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La CGT et la CFDT alertent ArcelorMittal après quatre accidents du travail mortels en un an, à Dunkerque et Fos-sur-Mer

La CFDT et la CGT veulent un renforcement de la sécurité au travail chez ArcelorMittal. Ils demandent au groupe de porter une attention particulière à la formation des intérimaires, des sous-traitants et des jeunes embauchés. Les usines sidérurgiques de Dunkerque (Nord) et de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) ont connu quatre accidents mortels en un an. "Le dumping social ne peut pas expliquer de moindres efforts" en matière de sécurité au travail, affirme la CFDT dans un communiqué daté du 12 novembre 2015. De son côté, la CGT a convaincu l’entreprise de travail temporaire Randstad de retirer 28 intérimaires de l’usine de Dunkerque fin octobre. La direction d’ArcelorMittal, jointe par AEF mardi 17 novembre, affirme que "la sécurité est une valeur fondamentale pour le groupe et un effort au quotidien, sans distinction entre les salariés et le personnel intérimaire".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi