Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Bénédicte Ravache nommée secrétaire générale de l’ANDRH

Bénédicte Ravache, 38 ans, est nommée secrétaire générale de l’ANDRH. Elle succède à Catherine Carradot. Bénédicte Ravache a rejoint l’ANDRH en qualité de secrétaire générale adjointe en juin 2015. Avant d’intégrer l’association qui fédère plus de 5 000 DRH en France au travers de ses 80 groupes locaux, Bénédicte Ravache a elle-même exercé la fonction de DRH. Jusqu’au printemps 2015, elle était DRH du groupe de conseil Julhiet-Sterwen (ex-Bernard Julhiet). Membre de l’ANDRH depuis 2008, elle présidait le groupe ANDRH Neuilly Levallois Clichy. Elle avait été élue au bureau national de l’association en décembre 2014, sur la liste conduite par Jean-Paul Charlez, actuel président de l’ANDRH.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Fonction RH : comment élaborer une stratégie de carrière à mi-parcours (ANDRH/Oasys/Nomination)

Être un "couteau suisse". Telle est l'expression qui résume le profil type du DRH confirmé qui pourra réussir la suite de sa carrière, selon une étude d’Oasys, de l’ANDRH et Nomination présentée le 1er octobre 2015. Pour obtenir les meilleurs postes, les DRH de plus de cinq ans d’expérience doivent être "visionnaires", capables de "conduire les changements" et de négocier avec les partenaires sociaux, selon les résultats du sondage. Pour mettre toutes les chances de leur côté, ils ont intérêt à cibler les entreprises de taille intermédiaire, maîtriser parfaitement l’anglais, approfondir leur expertise concernant la QVT, la RSE et le numérique et valoriser leurs différentes expériences, notamment à l’étranger et dans des groupes de plus de 700 salariés. Avoir géré des situations de crise est considéré comme "indispensable" par plus de 90 % des 246 DRH, recruteurs et dirigeants interrogés.

Lire la suiteLire la suite