Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les États membres du groupe de l'OCDE parviennent à un accord pour restreindre les crédits export au charbon

36 pays parmi les plus riches se sont mis d’accord pour restreindre leurs soutiens au charbon à travers leurs agences de crédit aux exportations, mardi 17 novembre 2015. Le Japon et la Corée, longtemps réticents du fait de l’importance de leur industrie nationale dans le secteur, se sont joints à l’initiative. Cette nouvelle politique, qui prendra effet dans un an, limite dans un premier temps les soutiens aux centrales ultra-supercritiques et se durcira dans quatre ans. Selon les déclarations de la Maison Blanche relayées par la presse américaine, elle priverait de soutien 85 % des projets en cours. Une position toutefois en deçà de celle de la France, qui a supprimé "immédiatement les crédits export pour les nouveaux projets de centrale à charbon non dotés d’un dispositif de capture et stockage de CO2" le 10 septembre dernier, selon l’annonce de Manuel Valls (lire sur AEF).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement