Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Il n’est pas question que GPA intervienne en lieu et place de notre outil d’aménagement" (P. Braouezec)

Si la candidature de Paris est retenue pour accueillir les Jeux olympiques 2024, c’est sur le site "Pleyel Bords de Seine", à cheval sur les communes de Saint-Ouen, Saint-Denis et L’Île-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), que sera implanté le village olympique : ainsi en a décidé l’association Ambition olympique début novembre. "Ce choix a une importance assez considérable" pour Plaine Commune et son territoire, fait valoir, lundi 9 novembre 2015, Patrick Braouezec qui préside la communauté d’agglomération. "Si on veut que des décisions soient prises, il faut que l’on entre dans un partenariat avec l’État très rapidement", pourquoi pas sous la forme d’un CIN, souligne-t-il. Mais "il n’est pas question que GPA intervienne en lieu et place de notre outil d’aménagement, Plaine Commune Développement", prévient l’élu, qui plaide pour que ce document soit un "contrat d’application du CDT".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi