Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"La santé est la grande oubliée de la COP 21", s’inquiète Sanofi, partenaire officiel

"La santé est la grande oubliée de cette COP 21", déplore le docteur Robert Sebbag, vice-président "accès au médicament" pour Sanofi, lors d’une conférence de presse le 19 novembre 2015 consacrée à l’impact du changement climatique sur la santé. Tandis que le changement climatique pourrait entrainer le décès de 250 000 personnes supplémentaires chaque année, que les zones concernées par le paludisme, la dengue devraient croître, que les migrants climatiques devraient être de plus en plus nombreux, il regrette que "ces risques, réels, plus que palpables" soient plus ou moins absents de la COP 21. Sanofi "continue de chercher" pour trouver des traitements et des vaccins efficients contre la dengue, le paludisme, la maladie de Lyme, la tuberculose, etc. Par ailleurs, l’entreprise qui s’est engagée à réduire ses émissions de GES de 20 % en 2020, présentera en 2016 une nouvelle stratégie.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Reporting RSE : « Le rapport de Sanofi-Aventis est un exemple pour le reste du secteur pharmaceutique » (Roberts environmental center)

Les rapports de développement durable de Bristol-Myers Squibb et Sanofi-Aventis « fournissent des exemples pour le reste du secteur » pharmaceutique, indique le Roberts environmental center, un institut de recherche appartenant au Claremont McKenna college, une université de Californie, à l'occasion de la publication de son classement RSE des 25 plus grandes entreprises de l'industrie pharmaceutique (1), le 14 décembre 2009. Dans un secteur comprenant essentiellement des sociétés américaines (20 sur 25), le groupe pharmaceutique américain Bristol-Myers Squibb et le français Sanofi-Aventis arrivent en tête de ce classement, qui prend en compte les reportings environnemental et social, avec les notes de sur 61,26 sur 100 et sur 60,10 sur 100. Abbott laboratories, un autre groupe américain, est classé troisième avec un score de 56,17 sur 100, tandis que les américains King pharmaceuticals (10,61), NBTY (2,66), et Forest laboratories (2,42) se situent en fin de classement.

Lire la suiteLire la suite
à découvrir
Langues régionales : le maire de Toulouse demande des "ajustements" sur la réforme du bac

Jean-Luc Moudenc, maire (LR) de Toulouse, demande à Jean Castex, "d’impulser des adaptations simples de la réforme du bac et du lycée pour renverser la tendance de la "baisse constante" des effectifs de terminale choisissant l’enseignement de l’occitan et de la "précarisation de ses enseignements", écrit-il dans un courrier daté du 15 octobre 2020. "Des ajustements de cette réforme sont possibles et permettraient d’éviter la fragilisation des langues de France", poursuit l’édile. Comme l’a déjà fait Carole Delga, présidente (PS) de la région Occitanie (lire sur AEF info), Jean-Luc Moudenc demande "l’alignement sur le statut des langues et cultures de l’Antiquité pour la 1re et 2e options facultatives tant au niveau du coefficient que de la bonification ainsi qu’un statut autonome de l’enseignement de spécialité". Un vœu a également été adopté lors du conseil municipal de Toulouse.

Lire la suiteLire la suite